Justice : un Rennais, organisateur du festival finistérien "Visions" placé en détention pour viol avec arme

Publié le
Écrit par V. Chopin
© E. Colin - France Télévisions

Un Rennais, membre de l'organisation du festival Visions, a été mis en examen puis placé en détention provisoire pour viol aggravé. Le festival finistérien déclare avoir "mis fin à cette collaboration".

C'est un homme connu dans le milieu culturel breton qui a été mis en examen le 2 octobre pour "viol avec arme". L'information a été confirmée par le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc : le quadragénaire a été placé en détention provisoire dans l'attente de son procès.

Ce cofondateur du label indépendant de musique les Disques anonymes faisait partie des organisateurs du festival finistérien "Visions" qui a rapidement communiqué sur les réseaux sociaux : 

"Un membre important de l’association Les Disques Anonymes organisatrice du festival Visions fait l’objet d’une procédure judiciaire pour des faits graves qui se sont déroulés dans le cadre de sa vie privée" indique un message sur la page Facebook du festival qui se déroule début août près de Brest. 

Festival Visions qui précise que "ces accusations vont à l’encontre des valeurs défendues par l’association. Aussi nous avons décidé de mettre fin à cette collaboration." 
Une adresse mail est mise à la disposition de "toutes personnes ayant subi des violences lors du festival" : ecoute@lesdisquesanonymes.com

Les faits se seraient déroulés entre les 13 et 14 juillet 2021 à Rennes, en dehors du festival finistérien créé en 2013 et qui se tient depuis 2016 au fort de Bertheaume, dans la commune de Plougonvelin, près de Brest. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.