Le cri d’alarme de commerçants des centres commerciaux de Rennes

Leurs commerces fermés depuis le 1er février, ils lancent un cri d’alarme au gouvernement. Les commerçants des centres commerciaux de Rennes demandent un calendrier de réouverture au 1er mars et la mise en place de mesures d’indemnisation.

© Gilles Le Morvan - Rennes

La mesure avait été prise par le gouvernement le 1er février. Les centres commerciaux et grands magasins non-alimentaires de plus de 20 000 m2 ont dû fermer pour freiner l’épidémie de Coronavirus. Depuis, aucune date de réouverture n’a été annoncée. 
 

"5 000 personnes sans activité"

À Rennes, 7 galeries sont concernées par cette mesure. 500 boutiques, dont plus de la moitié appartenant à des commerçants indépendants ont été, pour la troisième fois, obligées de baisser leurs rideaux en moins d’un an. "5 000 personnes sont sans activité depuis le 1er février, sans compter les prestataires et fournisseurs qui souffrent également de la situation", alerte dans un communiqué l’Union du Commerce du Pays de Rennes.
 

Rouvrir les commerces au plus vite

Face à cette situation qu’elle juge alarmante, l'union rennaise se joignait ce jeudi aux fédérations nationales pour demander au gouvernement de fixer rapidement un calendrier de réouverture au 1er mars ainsi que des mesures d’indemnisation. C'est à dire la prise en charge des loyers, de 70 % des charges fixes, notamment le coût des stocks immobilisés et invendus, la prise en charge des congés payés pendant toute la période de fermeture pour tous les salariés, et le renforcement de fonds de solidarités. 

Un reportage de Gilles Le Morvan et Vincent Bars

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social coronavirus/covid-19 santé société