Avec leur vidéo, deux frères bretons enflamment la toile avec la "danse du confinement"

En ces temps de confinement, les parents cherchent des idées pour occuper leurs enfants. Lucas Elzière a répondu à la demande de son frère qui peinait à amuser ses enfants. Musicien, il a lancé la danse du confinement pour amuser ses neveux, et c'est devenu un carton sur Internet.

Plus de 80 clips ont été récoltés pour le montage final.
Plus de 80 clips ont été récoltés pour le montage final. © Youtube / Lucas Elzière

De quoi se réchauffer le cœur en ces temps compliqués. La vidéo de ces jolies têtes blondes dansant sur la musique créée par Lucas Elzière, le chanteur du groupe breton MoHican a envahi les réseaux sociaux, de Rennes à Marseille. 
 

Effet boule de neige


"Au départ, mon frère m'avait écrit pour me demander des idées pour occuper ses enfants, alors j'ai pensé à faire une chanson pour les amuser" explique le musicien, qui joue dans deux groupes rennais. De fil en aiguille, l'initiative a fait des émules un peu partout en France.

"Comme ses enfants avaient beaucoup apprécié la chorégraphie, on a eu l'idée d'en parler autour de nous, aux amis, à la famille." Son frère habitant Montpellier, la vidéo a pu être partagée au plus grand nombre.
 
"Mon autre frère habite Marseille et en a aussi parlé. Du coup, on a reçu environ 80 clips différents ! Et comme ce frère fait aussi du montage vidéo, il a fait un montage de tout ça et cela a donné la vidéo partagée sur les réseaux sociaux," détaille Lucas Elzière

Au total, la vidéo de la danse du confinement a été regardée plus de 40.000 fois sur Facebook et Youtube. "Un succès imprévu, des gens nous ont demandé si on allait en faire une autre, quelqu'un a même créé une page Facebook sur la danse du confinement !"

Pour l'heure, pas d'épisode 2 en prévision. "J'aimerai me reconcentrer sur mon travail pour le moment, surtout que la musique que j'ai l'habitude de jouer est d'un style complètement différent de celui de la vidéo," sourit-il. 
 

D'autres inititatives


Du côté de Redon, c'est l'école Tatansa qui a lancé un challenge de danse aux élèves et à leurs familles.
 
Un défi lancé pour "garder l'enthousiasme et le plaisir de la danse" selon Guénolé Diguet, régisseur en lien avec l'école Tatansa. Les participants ont eu dix jours pour apprendre la chorégraphie et se filmer. 

Chaque année, l'école organise un gala de fin d'année mais l'édition 2020 a dû être annulé avec les mesures de confinement. "Frédérique Jéhannin, la directrice de l'école, voulait essayer de compenser ce manque en proposant ce challenge, elle s'est filmée et a défié tous les élèves", explique Guénolé Diguet. 

Plus de 70 clips ont été récoltés au total, avec 150 participants environ. La vidéo, lancée le 17 avril, a déjà été vue plus de 2.000 fois.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion musique culture internet
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter