Cet article date de plus de 3 ans

Ligne B du métro de Rennes : les premières images de la nouvelle rame

La première rame du CityVal, qui équipera la ligne B du métro de Rennes, a été dévoilée ce mercredi 22 mars à l'usine Siemens de Vienne.
© Krystel Veillard
L'allure du nouveau métro de Rennes se révèle petit à petit. La première rame du CityVal, qui circulera sur la future ligne B, a été dévoilée ce 22 mars à l'usine Siemens de Vienne en Autriche. La facture s'élève à 220 millions d'euros pour la collectivité. Elle comprend les rames, les voies, le poste d'exploitation, les systèmes de guidage, les portes et les façades sur les quais. 

© Krystel Veillard

Avec ses 11 mètres de long et 2,65 mètres de large, elle est plus spacieuse que le Val circulant actuellement sur la ligne A à Rennes, qui ne fait que 2,08m de large. Les portes ont été également agrandies (2 mètres de large) dans le but de permettre des temps d'arrêt en station plus courts. 

© Krystel Veillard
© Krystel Veillard

La première rame du CityVal sera livrée fin mai à Rennes et pourra démarrer la phase d'essais dans le garage atelier de la Courrouze d'abord, puis en 2018 sur 1,4 km de voies et à l'été 2019 sur l'ensemble des 14km de cette ligne B, qui comprend 15 stations.


Les 25 rames de 50 voitures composeront la ligne B du métro de Rennes, qui devra être mis en circulation en mai 2020. Au total, l'ensemble des rames circulant permettra de transporter jusqu'à 10 000 voyageurs par heure, dans un sens de circulation. Plus silencieux, le futur métro devrait passer toutes les 2 minutes et 30 secondes. 

À l'arrêt depuis novembre, le tunnelier Elaine devrait repartir début avril. 

Pour ceux qui le souhaitent, des portes ouvertes auront lieu mi-octobre 2017, au garage atelier de la Courrouze. 

Le reportage de Krystel Veillard et Jean-Michel Piron :
durée de la vidéo: 01 min 19
Ligne B du métro de Rennes : les premières images de la nouvelle rame


Siemens et le CityVal
Ce CityVal est un projet européen et à 80% français. Les deux centres Siemens de compétence mondiale sont situés en France, pour les automatismes à Châtillon et pour le Val à Toulouse. Le CityVal rennais combine ces deux technologies.

Pour le CityVal, Siemens fournit les rames, mais aussi les voies, le système de guidage, le poste d'exploitation, les portes et façades pour les quais des 15 stations.

L'usine de Vienne, spécialisée pour les métros, val et tram, est l'un des sites de production les plus importants.

C'est la première fois que le groupe allemand travaille sur cette nouvelle génération de métro, sur pneus et tout automatique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
métro économie transports transports en commun