• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1. L'Europe s'éloigne pour Rennes après un match nul face à Nice (0-0)

Les joueurs du Stade Rennais ont manqué de réussite face à Nice / © Sebastien SALOM-GOMIS AFP
Les joueurs du Stade Rennais ont manqué de réussite face à Nice / © Sebastien SALOM-GOMIS AFP

C'est un score vierge qui n'arrange pas les Rouge et Noirs. Neutralisé par Nice lors de cette 32è journée de Ligue 1, le Stade rennais ne peut compter que sur un exploit face au PSG en Coupe de France pour accéder à une compétition européenne.
 

Par Stéphane Grammont

Après ce match nul contre Nice (0-0) pour cette 32è journée de Ligue 1, le Stade Rennais n'est que 10ème du championnat, avec 43 points, et accuse un retard de 8 points sur Marseille (4ème) et 7 points sur Saint-Etienne (5ème).

Pour Nice, c'est en revanche un bon point qui porte à 48 son pécule. Positionné au 8e rang, les Azuréens restent en embuscade dans la course à l'Europe.
           
"Sur le plan comptable, c'est sûr que c'est pas une bonne opération. Oui, ça devient plus compliqué, mais il faut qu'on continue malgré tout à y croire", a admis après le match le coach Julien Stephan.
 

           
Rennes avait obligatoirement besoin d'un succès mais l'approche de la finale de la Coupe de France contre le PSG le 27 avril a obligé Julien Stephan, déjà privé de son capitaine Benjamin André, expulsé mardi à Nîmes, à jongler avec les risques de suspension de trois de ses joueurs majeurs en cas d'avertissement contre Nice: Mbaye Niang et Ismaïla Sarr en attaque et Clément Grenier au milieu.
           
Le premier a tout de même été titularisé et a réalisé une très bonne entame de jeu, ponctuée par un tir boxé par Walter Benitez en corner (12e).
           
Niang est sorti à l'heure de jeu pour laisser entrer Sarr qui s'est signalé par une demi-volée détournée par Benitez (71e).
           
Grenier est, quant à lui, entré à vingt minutes du terme pour remplacer le Suédois Jakob Johansson qui revenait de blessure et n'avait pas 90 minutes dans les jambes.

 
Match nul pour le Stade Rennais à Nice
Commentaire: Quentin Cadudel

Poteaux: 3, Rennes: 0

           
Mais malgré de bonnes intentions et des idées intéressantes dans l'animation offensive, un léger manque de précision ou de réussite a coûté aux rouges et noirs les quelques demi-secondes ou les millimètres qui lui auraient permis de marquer.
           
Les montants trouvés sur coup-franc par Hatem Ben Arfa ou deux fois dans les dix dernières minutes par Adrien Hunou, d'une tête aux six mètres et d'une frappe puissante encore plus proche, témoignent de ce réalisme qui semble fuir depuis quelques temps
les Bretons.
           
"Il y a des moments, dans une saison, où la réussite est moins présente, on est dans cette période-là", a reconnu Stephan qui a estimé qu'"au regard de la performance et du contenu du match, des occasions qu'on s'est créées, bien évidemment qu'on
a le sentiment qu'on aurait mérité autre chose
".

 

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus