Ligue des champions. "Les joueurs ont eu le comportement que j'attendais d'eux" dit l'entraîneur de Rennes

Après le match nul (1-1) face à Krasnodar, ce mardi au Roazhon Park, l'entrée du Stade Rennais en Ligue des champions laisse un peu sur sa faim. Même si, comme le dit Julien Stéphan, "les joueurs ont été ambitieux et intenses".

Le milieu de terrain de Rennes, Flavien Tait, ici à la lutte avec le Russe Evgeni Chernov
Le milieu de terrain de Rennes, Flavien Tait, ici à la lutte avec le Russe Evgeni Chernov © Damien Meyer/AFP
De la frustration, un peu de déception... Que ce soit dans les rangs du Stade Rennais ou chez les supporters, les sentiments sont mêlés après le match nul (1-1) des Rouge et Noir, ce mardi soir, face à Krasnodar en Ligue des champions.


"Ce qui a manqué, c'est l'efficacité"


Pour leur entrée dans cette compétition européenne, les Rennais ont certes dominé la rencontre, ouvert le score avec ce penalty transformé de Serhou Guirassy à la 56e minute, mais cela n'a pas suffi à stopper les Russes qui ont égalisé trois minutes plus tard.
"Les joueurs ont eu le comportement que j'attendais d'eux, indique Julien Stéphan, lors de la conférence de presse d'après-match. Ils ont été intenses, ambitieux. Mais ce qui a manqué, c'est l'efficacité"
durée de la vidéo: 00 min 55
Julien Stéphan, entraîneur Stade rennais


Le manque d'efficacité, un avis partagé par Benjamin Bourigeaud. "Quand on ouvre le score, dit le milieu de terrain du Stade Rennais, les cinq minutes d'après sont les plus importantes. Malheureusement pour nous, on n'a pas su garder le score plus longtemps"
durée de la vidéo: 00 min 37
Benjamin Bourigeaud, Stade Rennais

 
A la sortie du Roazhon Park, on croise ce supporter qui estime que le jeu des Rennais "a manqué de folie". "Ils ont été très très raisonnables" constate-t-il.
durée de la vidéo: 00 min 26
Supporter Stade Rennais

                                                                                                                                                                                                     
"Engagés dans un marathon"                                                                                                                                                       

L'entraîneur des Rouge et Noir note "un manque de réalisme sur ce match-là". "Quand on se crée autant de situations, explique Julien Stéphan, cela veut dire aussi que l'équipe est capable de créer du jeu, de mettre du danger chez l'adversaire. Ca, c'est le bon côté des choses. Maintenant, il faut être en capacité de valider ces temps forts et on ne l'a pas suffisamment fait ce soir".

Et d'ajouter : "on est engagés dans un marathon, on n'en est qu'au début". Face à Séville et Chelsea, les deux gros morceaux de cette poule E, Rennes devra "tout donner" pour espérer accéder aux 1/8 de finales de la Ligue des champions.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc football sport ligue des champions