• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Michèle Kirry remplace Christophe Mirmand à la préfecture de la Bretagne

Michèle Kirry en 2013, alors préfet de la Nièvre / © Jean-Christophe Tardivon/Maxpp
Michèle Kirry en 2013, alors préfet de la Nièvre / © Jean-Christophe Tardivon/Maxpp

L'État en Bretagne change de visage, Michèle Kirry a été nommé par Emmanuel Macron lors du conseil des ministres du 30 octobre. Le préfet de Bretagne, Christophe Mirmand lui cède sa place, il rejoint la place Beauvau à Parris.

Par Corentin Bélard

De Rennes à Paris. Christophe Mirmand rejoint Christophe Castaner, Ministre de l'Intérieur, à la place Beauvau. C'est une belle promotion pour lui : il devient secrétaire général du ministère de l'Intérieur. Comme il l'explique lui-même, cela le place "à la direction du corps préfectoral et l'ensemble des administrations territoriales de l'État"

L'ancien préfet de la Bretagne, arrivé en mai 2016, regrette toutefois de n'avoir pas pu achever le travail commencé : "il y a beaucoup de dossiers sur lesquels on aurait voulu continuer à travailler," glisse-t-il.

À son arrivée à Rennes en 2016 depuis la Corse, il avait lui-même remplacé Patrick Strzoda au départ pour le Ministère de l'Intérieur.
 
 

Énarque et haut-fonctionnaire

Michèle Kirry a fait partie de la promotion Léon Gambetta (1991-1993) de l'École Nationale d'Administration (ENA), après avoir suivi des études à l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Strasbourg. 

Elle est ensuite passée par plusieurs directorats au sein des ministères de l'Intérieur et de la Santé : chef du bureau des élections et des études politiques à la place Beauvau (1999-2002), puis sous-directrice des élus locaux et de la fonction territoriale.

Entre 2006 et 2009, elle est sous-directrice des personnels pour ensuite passer à la direction générale. Ensuite, elle change de ministère et va à la Santé pour y devenir directrice des ressources humaines. 

Fini Paris, elle est nommé préfet de la Nièvre en 2012, poste qu'elle occupe jusqu'en 2014.

Critique envers les étudiants de l'ENA

En début d'année, Michèle Kirry coordonne le jury des épreuves orales et écrites de la célèbre institution. Elle y regrette alors "une certaine unicité de vues entre les candidats [qui] ont fortement tendance à construire leur devoir à partir de fiches toutes préparées par thèmes."

Michèle Kirry sort pourtant du même monde que ces jeunes pousses de l'ENA, et son parcours reflète lui-même cette "uniformité"
 

Interview d'Alain Layec, maire de Saint-Gildas-de-Rhuys. Commune très touchée par les algues rouges.

Les + Lus