• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Mouvement dans l'enseignement: trois lycées rennais bloqués ce mardi matin

Quelques palettes et des grillages bloquent l'accès au lycée de Bréquigny, ce mardi matin, à Rennes. / © A.Le Morvan
Quelques palettes et des grillages bloquent l'accès au lycée de Bréquigny, ce mardi matin, à Rennes. / © A.Le Morvan

Syndicats et organisations étudiantes ou lycéennes manifesteront ce mardi 6 février dans différentes villes de Bretagne. Un mouvement qui vise à dénoncer les différentes réformes scolaires annoncées. Trois lycées rennais ont été bloqués en début de matinée.

Par Hélène Pédech

Le collectif des lycéens et lycéennes de Rennes contre la sélection appelait à bloquer les lycées dès 7 heures, ce mardi matin. Au lycée de Bréquigny, dans le sud de Rennes, c'était chose faite avant 8 heures. Quelques palettes, des poubelles et des grilles ajoutées bloquent l'accès à l'établissement depuis ce matin. 

Les lycéens ont entassé tout ce qui leur tombait sous la main pour bloquer l'accès à leur établissement. / © A. Le Morvan
Les lycéens ont entassé tout ce qui leur tombait sous la main pour bloquer l'accès à leur établissement. / © A. Le Morvan

Même scénario à l'entrée des lycées Victor et Hélène Basch et Coëtlogon, toujours à Rennes, où les blocages ont été levés entre 8h30 et 9h. Des étudiants de Rennes 2 étaient venus en renfort à l'entrée de ces deux établissements.

Les organisations étudiantes et lycéennes ne sont pas les seules dans l'action, ce 6 février. Plusieurs syndicats (Snes-FSU, CGT, FO et Sud) appellent les personnels du seconde degré à faire grève aujourd'hui principalement contre la réforme des lycées et l'accès à l'université ​mais pas uniquement.

Des rassemblements dans 6 villes bretonnes


Plusieurs actions sont prévues ce mardi, en Bretagne, comme dans le reste de la France. 

A Rennes, les étudiants, qui bloquent la présidence de l'université de Rennes 2, ont prévu de se rendre en cortège dans le centre-ville où un rassemblement est prévu à 11 heures devant l'inspection académique. D'autres lycées pourraient être bloqués à leur tour dans le courant de la matinée. Dans tous les cas, la circulation risque d'être perturbée à partir de 10 heures 30 en direction des quais de Vilaine.

Rassemblement également prévus à Lorient à 10 heures devant l'Université de Bretagne Sud, à partir de 10h30 à Vannes (Rabine), à 11 heures à Saint-Brieuc (parc des Promenades) suivi d'une manifestation vers la préfecture, à Quimper à 11 heures place de la résistance et à Brest place la la Liberté à 11 heures. 


Jeudi: blocage général de Rennes 2


Par ailleurs, Les syndicats étudiants ont décidé du blocage général de l'université de Rennes 2, ce jeudi 8 février.


La réforme du bac, APB...


En cause, la hausse des effectifs dans les classes, la nouvelle réforme du bac et le site Parcoursup qui remplace APB.  Le rapport Mathiot, la réforme pour un nouveau bac, publié le 24 janvier dernier est loin d'avoir convaincu les syndicats. "Face à la mise en concurrence des établissements, des jeunes, des personnels, nos professions ne se résignent pas et se mobilisent. " explique Gwénaël Le Paih, secrétaire général du SNES-FSU Bretagne.

... et les salaires d'enseignants


En arrière-plan, le Snes-FSU dénonce aussi des problèmes de salaires. "Les salaires nets des enseignant-es ont baissé au 1er janvier !, dénonce encore Gwénaël Le Paih. La hausse de la CSG mal compensée (et pas compensée du tout pour les retraité-es !), la hausse des cotisations pour la retraite et la hausse de la cotisation MGEN [NDLR: mutuelle enseignants] pour les adhérent-es expliquent la baisse des rémunérations ! Ces mesures se conjuguent en plus pour 2018 au rétablissement du jour de carence, au gel du point d'indice et au report d'un an des dernières mesures PPCR [NDLR: "Parcours professionnels, carrières et rémunérations"] (une économie de 800 millions en 2018).
L'annonce faite, la semaine passée, par le gouvernement de la perspective d'un "plan de départs volontaires" dans la fonction publique est loin d'apaiser ces tensions.

A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, les steppes de l'estran

Les + Lus