Orages à Rennes. L'état de catastrophe naturelle "inondations et coulées de boue" reconnu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Peigné .

Le 3 juin 2022, un violent orage s'abattait sur la région rennaise, occasionnant des inondations spectaculaires et des perturbations dans le trafic ferroviaire. Un arrêté ministériel reconnaît à Rennes, ainsi qu'à plusieurs villes de l'agglomération, l'état de catastrophe naturelle "inondations et coulées de boue".

Les images de ces eaux diluviennes se déversant dans la station de métro Italie, dans les quartiers sud de Rennes, avaient interloqué les Rennais. Ce vendredi 3 juin 2022, en fin d'après-midi, un très violent orage frappait Rennes et le sud de la ville, transformant certaines rues en ruisseau et provoquant des dégâts. De nombreux véhicules s'étaient retrouvés pris au piège et le centre commercial Alma avait dû être évacué, ayant plusieurs centimètres d'eau dans la galerie marchande.

Les pompiers avaient dû multiplier les interventions sur toute l'agglomération.

L'orage avait eu des conséquences sur le trafic ferroviaire entre Messac et Rennes, un arbre étant tombé sur une caténaire, provoquant une rupture d'alimentation électrique.

Il était tombé ce jour-là, 40 mm de pluie en une heure soit l'équivalent de trois semaines de pluie en une heure.

Reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

Suite à cet épisode orageux inhabituel, plusieurs villes autour de la région rennaise avaient sollicité auprès de la préfecture la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Un arrêté ministériel publié au Journal officiel du 11 août vient de reconnaître cet état de catastrophe naturelle pour des "inondations et coulées de boue".

Les villes ayant obtenu cette reconnaissance sont : Rennes, Chantepie, La Chapelle-Bouëxic, Chartres-de-Bretagne, Domloup, Nouvoitou et Noyal-sur-Vilaine

Contacter son assurance

Cette reconnaissance permet aux victimes de ces intempéries d'obtenir un remboursement des dommages sur les biens assurés, si l’assureur reconnaît que ce phénomène naturel est à l’origine des dommages.

Ainsi, les personnes ayant subi des dégâts ont 10 jours à compter de la publication de l’arrêté (soit jusqu’au 21 août inclus), pour faire une déclaration de sinistre auprès de leur compagnie d’assurance, si elles ne l'ont pas déjà fait.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité