Ouverture d'une unité Alzheimer au CHU de Rennes

Une unité dédiée aux malades atteints d’Alzheimer ouvrira à partir du 11 décembre, sur le site de La Tauvrais à Rennes. / © CHU de Rennes
Une unité dédiée aux malades atteints d’Alzheimer ouvrira à partir du 11 décembre, sur le site de La Tauvrais à Rennes. / © CHU de Rennes

Une unité pour personnes atteintes d'Alzheimer ou de démences et présentant des troubles du comportement aigus, ouvrira ses portes le 11 décembre au CHU de Rennes, sur le site de La Tauvrais. 

Par Alicia Foricher

Selon la Fondation pour la recherche médicale, 900 000 Français seraient touchés par la maladie d'Alzheimer. À Rennes, le CHU a décidé d'ouvrir à partir du 11 décembre, une unité cognitivo-comportementale (UCC), basée sur le site de La Tauvrais.

Prise en charge des troubles du comportement aigus


Les personnes atteintes de ces démences, souffrent pour beaucoup de troubles du comportement aigus, ce qui rend difficile l'accompagnement par les médecins généralistes ou les équipes de soins à domicile comme les EHPAD. L'unité de Rennes prendra en charge des personnes atteintes d'Alzheimer ou de démences apparentées comme la maladie de Parkinson. 

© CHU de Rennes
© CHU de Rennes

Un accompagnement non médicamenteux


Dans une démarche diagnostique, thérapeutique et de préférence non médicamenteuse, l'unité veut permettre au patient d'avoir un répit et d'envisager un retour dans sa structure d'accueil. En effet, le séjour au sein de l'UCC est d'environ trente jours. Les thérapies non médicamenteuses se feront par le biais d’activités individuelles et/ou collectives, structurées et personnalisées, afin de préserver les capacités de la personne, de maintenir le lien social et de limiter les troubles du comportement.

Le personnel est composé de médecins, psychologues, ergothérapeutes, psychomotriciens (...).


Des espaces de vie adaptés


L'unité peut accueillir jusqu'à dix patients adultes, encore valides sur le plan locomoteur et présentant des troubles du comportement (agitation, cris, agressivité, hallucinations, troubles du sommeil graves, déambulation).

Dix chambres individuelles sont dédiées à l'unité. Des espaces communs ont également été aménagés pour les patients, comme une salle de détente ou une cuisine sécurisée pour la réalisation d'ateliers de préparation culinaires. Un jardin thérapeutique est en cours.

© CHU de Rennes
© CHU de Rennes



A lire aussi

Sur le même sujet

9h50 Santé : invité Vincent Lavoué

Les + Lus