Rennes : des soignants organisent un flash-mob pour réclamer des moyens pour l'hôpital

Dans le cadre de la journée d'action européenne pour l'accès aux soins et à la santé pour tous, des soignants se sont rassemblés ce samedi29 mai à Rennes. Pour dénoncer le manque de moyens à l'hôpital, ils ont opté pour un flash-mob. 

© Flash-mob "Soigner encore" du Collectif inter-hôpitaux à Rennes le 29 mai/FTV

Place de la mairie à Rennes en ce samedi 29 mai début d'après midi, la scène est étonnante

Pendant qu'au pied de l'hôtel de ville, c'est jour de fête, un couple se marie...

Pendant qu'au beau milieu de la place, la foule déambule, masque sur le visage, et profite de la douceur du temps venue souligner le plaisir du déconfinement...

De l'autre côté, au pied de l'Opéra, un petit rassemblement de soignants en blouse blanche passe quasiment inaperçu. Ils et elles sont venus réclamer plus de moyens pour l'hôpital, on les remarque à peine. 

"Il y a un an, les gens nous applaudissaient", remarque Cécile Vigneau, chef du Service de néphrologie au CHU de Pontchaillou, et porte-parole du Collectif inter-hôpitaux.

"Là,  ils ont repris leurs habitudes, c'est bien normal, ils veulent revivre normalement, on les comprend. Mais nous, on ne veut pas de retour à "l'anormal". Parce que depuis un an, sur le fond, rien n'a changé".

© FTV

 

"Plus de lits et d'effectifs pour s'occuper correctement des patients"

Cette mobilisation rennaise s'inscrivait dans le cadre d'une Journée d'action européenne pour défendre l'accès aux soins et à la santé pour tous. Une soixantaine de collectifs, d'associations et de syndicats, dont les collectifs Inter-Hôpitaux, Inter-Blocs et Inter-Urgences et de SUD-Santé Sociaux en France avaient appelé à des rassemblements. 

"La pandémie a mis en lumière les carences que nous dénoncions", poursuit Cécile Vigneau. "On s'est occupé des malades du Covid en arrêtant tout le reste, les autres opérations, parce qu'on n'avait plus la possibilité de faire autrement, et c'est dramatique."

"Comme tous nos collègues européens, nous réclamons plus de moyens : plus de lits dans les hôpitaux, plus d'effectifs pour s'occuper des patients, la revalorisation des petits salaires, notamment pour les infirmières qui restent en dessous de la moyenne de l'OCDE, et l'arrêt de la course à la rentabilité."

Un flash-mob pour "soigner encore" 

Pour tenter d'interpeller les passants sur la place de la mairie à Rennes, les soignants du Collectif inter-hôpitaux ont opté pour un flashmob. Chorégraphie maison sur la chanson "Danser encore" d'HK, revisitée en "Soigner encore".

En mars, un clip touné dans les hôpitaux de Rennes et de Nice avait été mis en ligne sur You Tube, et avait totalisé près de 300 000 vues.

L'artiste HK viendra d'ailleurs dans la capitale bretonne le 23 juin prochain, interpréter sa chanson détournée, aux côtés des soignants.  

 

Flash-mob collectif inter-hôpitaux Rennes 29 mai 2021

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société