Rennes : une exposition sur les croyances et superstitions des Bretons

Poupée d'envoûtement, lignes de la main, les croyances et superstitions explorées par l'exposition "J'y crois, j'y crois pas" / © Musée de Bretagne
Poupée d'envoûtement, lignes de la main, les croyances et superstitions explorées par l'exposition "J'y crois, j'y crois pas" / © Musée de Bretagne

Quelles croyances animaient le quotidien des Bretons ? Quelle place accordons-nous aujourd'hui aux superstitions et croyances ? Telles sont les questions que posent l'exposition "J'y crois pas, j'y crois pas" jusqu'au 1er avril 2018 au Musée de Bretagne

Par Maylen Villaverde

Échelle, chat noir, baguette de sorcier ou poupées d'envoutement. De nombreux clichés liés à la sorcellerie et plus largement aux croyances sont présentés dans l'exposition proposée au Musée de Bretagne de Rennes en ce moment.

À travers ces objets l'exposition veut interpeler le visiteur sur ce qu'ils racontent de nos modes de vie et de pensée. Pour Céline Chanas, Directrice du Musée de Bretagne "c'est au visiteur de choisir s'il croit ou pas en fonction de l'éclairage qu'on lui propose et qui donne à voir la façon dont on a présenté les sorciers dans notre culture".
 

Le domaine de la magie est celui de l’incertitude


Le domaine de la magie est celui de l’incertitude, de l’ambiguïté et du doute. Quand pratiques et rituels s’attachent à forcer le destin au gré des désirs de chacun, c’est l’intention, la bonne ou la mauvaise volonté qui dictent leur loi.  

Avec le regard de l’ethnologue, l’exposition invite à se questionner sur un sujet toujours bien présent dans notre société contemporaine, près de nous, en Bretagne, comme partout en France, en s’abstenant de tout jugement, à priori, sur les phénomènes en cause. 

Car s’agissant de "croyance", qui d’entre nous peut prétendre qu’il n’a jamais cru et ne croit à rien, ou à rien d’autre qu’à la science ?
 


Des collections exceptionnelles


Des objets d'art décoratif en lien avec la représentation du surnaturel montrent aussi comme cet univers influence et inspire les artistes. Ces pièces proviennent des collections du MuCEM, qui conserve un fonds important d’objets collectés dans les années 1970-80, et du Musée de Bretagne. Viennent s'ajouter des fonds privés et publics, ainsi que des témoignages contemporains qui permettent d’illustrer ces phénomènes par des exemples bretons.

Reportage de Catherine Carlier et Thierry Bréhier :

Exposition J'y crois j'y crois pas
Le Musée de Bretagne propose en ce moment et jusqu'au 1er avril 2018 une expositions sur les croyances et superstitions en Bretagne - C.Carlier / T.Bréhier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Brest : sept ministres dont Édouard Philippe attendus ce vendredi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne