• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : la salle de la Cité évacuée ce dimanche matin

La salle de la cité à Rennes investie une seconde fois par les opposants à la loi travail / © France 3 Bretagne
La salle de la cité à Rennes investie une seconde fois par les opposants à la loi travail / © France 3 Bretagne

Elle avait été réinvestie dans le calme vendredi soir, le 27 mai. La salle de la Cité, rebaptisée Maison du peuple et symbole de la lutte contre la loi Travail à Rennes a été évacuée sans incident, ni violence, ce dimanche matin. 

Par Krystell Veillard

Les CRS se sont positionnés tout autour de la salle de la cité ce dimanche matin, peu après 7h, sur la place des Lices et la place Sainte-Anne en particulier avant de commencer l'évacuation, qui s'est déroulée dans le calme. Les jeunes occupants sortant un à un, l'un après l'autre, accompagnés à chaque fois par les gendarmes mobiles. 
Une échelle de pompier avait été placée pour permettre l'évacuation par les toits, en particulier, où se trouvent un certain nombre de jeunes, avec qui les forces de l'ordre ont parlementé. Mais cette échelle ne servira pas et les hommes du raid repartiront, sous les huées, sans être intervenus, l'évacuation s'opérant sans résistance et sans affrontement. Les occupants, une quarantaine, sont en effet sortis avec leur sac de couchage sous le bras, applaudis par leurs camarades, mais en évoquant tout de même l'idée de revenir. Tous les accès à la salle de la cité ont été bloqués.

Les accès à la salle de la Cité bloqués par les gendarmes mobiles / © Karine Cevaër - France 3 Bretagne
Les accès à la salle de la Cité bloqués par les gendarmes mobiles / © Karine Cevaër - France 3 Bretagne





 






La salle de la Cité avait été occupée du 1er au 13 mai


La salle, qui a repris le nom de Maison du Peuple, est devenue un symbole à Rennes pour les opposants à la loi travail, étudiants et intermittents du spectacle. Ils ont en effet déjà occupé les lieux à la suite du défilé du 1er mai. A cette occasion, ils avaient signé une convention d'occupation avac le ville, mais celle-ci considérant qu'ils n'avaient pas respecté leurs engagements, lors de la manifestation du 10 mai notamment, les en a fait déloger.
Le 13 mai dernier, le Raid était donc intervenu pour évacuer les lieux, et en faire sortir les occupants. Des lieux qui depuis étaient fermés, et qui ont à nouveau été réinvestis ce vendredi soir. La ville demandant immédiatement au préfet le concours de la force publique afin d'évacuer la salle de la Cité le plus vite possible.

Dans un communiqué, la maire de Rennes, Nathalie Appéré, se félicite du déroulement des opérations:


"Je salue le professionnalisme des forces de l'ordre qui, sous l'autorité du Préfet, ont procédé à l'évacuation du site dans le calme. Un état des lieux de la Salle de la Cité va être mené par les services municipaux, pour faire l'inventaire des éventuelles dégradations, et une plainte va être déposée." La maire rappelle qu'elle avait demandé immédiatement l'intervention de la force publique : "Vendredi, dans l'heure qui a suivi cette occupation, j'ai demandé au Préfet le concours de la force publique pour procéder à l'évacuation. Selon les premières constatations, ces personnes se seraient introduites par effraction dans le bâtiment en escaladant les murs et en forçant l'accès par le toit". La ville va déposer une plainte.



 







 



Le reportage à Rennes ce matin de Karine Cevaër, Sandrine Ruaux et Hélène Notat

évacuation salle de la cité (2ème)
Le reportage à Rennes ce matin de Karine Cevaër, Sandrine Ruaux et Hélène Notat - Interviews : Yacsine Yüssel, opposant loi travail - Mélanie, opposante loi travail - Hugo Poidevin, opposant loi travail
Interviews :
- Yacsine Yüssel, opposant loi travail
- Mélanie, opposante loi travail
- Hugo Poidevin, opposant loi travail

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus