Rennes : la salle de la Cité de nouveau occupée

Une dizaine de personnes sur le toit de la salle de la Cité à Rennes, de nouveau occupée / © Image Twitter de Rouge Colère
Une dizaine de personnes sur le toit de la salle de la Cité à Rennes, de nouveau occupée / © Image Twitter de Rouge Colère

Ce vendredi soir, la salle de la Cité a été réinvestie par des dizaines de personnes opposées à la loi Travail. Elles sont en assemblée générale. La salle avait déjà été occupée du 1er au 13 mai. Elle avait été évacuée par les forces de l'ordre à la demande de la mairie.

Par Thierry Peigné et Krystel Veillard

C'est vers 18h30 que des dizaines de personnes se sont retrouvées pour envahir la salle de la Cité à Rennes, forçant les entrées. 

Un des occupants présents sur place nous a précisé qu'une assemblé générale se déroulait depuis 19h. La loi Travail et les actions de grève à mener sont au centre des discussions. Les portes de la salle sont fermées de l'intérieur, les occupants craignant une intervention des forces de l'ordre pour les déloger.



Dans une atmosphère calme et très pacifique, une quinzaine de personnes portant capuches ou foulards sur la tête se trouvaient sur le toit de l'édifice sur lequel a été tagué "Maison du peuple occupée". Sur une banderole, on pouvait lire: "Nous reprenons ce qui est à nous". Non loin, place de Sainte-Anne, plus d'une centaine de sympathisants se sont rassemblés alors que les forces de l'ordre encerclent le bâtiment. Elles ont autorisé les manifestants à demeurer devant la palissade qui fermait l'entrée de la cour du bâtiment. De l'autre côté du cordon policier, une vingtaine de militants avec des drapeaux du NPA étaient venus soutenir l'occupation et scandaient: "la maison du peuple elle est à qui ? Elle est à nous !".



Le message du mouvement rennais dans un communiqué


"Le mouvement rennais contre la loi El Khomri a besoin de ce lieu, qui doit retrouver sa fonction de bourse du travail. L'assemblée générale interpro s'y tiendra donc à nouveau dès ce soir, et la salle de la cité revivra au rythme de la mobilisation comme lors de ses treize jours d'occupation" (...) "nous en ferons à nouveau un espace politique et culturel ouvert, à la disposition de tout ceux et celles qui en partagent l'esprit. Une véritable maison du peuple".

"Nous avisons la préfecture qu'une nouvelle tentative d'expulsion serait aussi vaine et coûteuse que la précédente : nous avons appris à ne pas nous laisser impressionner par le grand déballage sécuritaire, et nous avons trop besoin d'un tel lieu pour s'en laisser expulser sans réactions".

Les policiers se retirent vers 20h30


Peu après 20h30 les policiers se sont retirés sous les cris de joie des manifestants qui ont alors ouvert les palissades barrant l'entrée de la cour du bâtiment pour y pénétrer.

La Ville de Rennes aurait demandé au préfet d'Ille-et-Vilaine le concours de la force publique afin d'évacuer la salle de la Cité le plus vite possible.



Déjà occupée du 1er au 13 mai


Le bâtiment, la "Salle de la cité", situé dans le centre historique de Rennes, avait été investi une première fois à la suite de la manifestation contre la loi travail du 1er mai par un groupe d'étudiants de Rennes 2 et d'intermittents du spectacle opposés à la loi travail. Rebaptisée "Maison du peuple" par ses occupants, la salle était devenue le coeur à Rennes de la lutte contre la loi travail. Elle avait été évacuée le 13 mai par les forces de l'ordre qui avaient eu recours à une nacelle et à une grande échelle des pompiers.

Le reportage à Rennes ce vendredi soir de Maxime Guégnard et Sandrine Ruaux

images d'archives (les 2, 3 et 13 mai) - Nathalie Appéré, maire de Rennes, le 3 mai dernier 
Rennes : Salle de la Cité occupée de nouveau
Le reportage à Rennes ce vendredi soir de Maxime Guégnard et Sandrine Ruaux - images d'archives (les 2, 3 et 13 mai) - Nathalie Appéré, maire de Rennes, le 3 mai dernier - Interview : Anthony, membre du collectig AG interpro
Interviews
- Anthony, membre du collectig AG interpro

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus