Rennes : une fac sous le choc et une minute de silence suite au décès de l'étudiant en dentaire

Suite au décès d'un étudiant rennais en chirurgie dentaire ce dimanche lors d'un week-end d'intégration, une minute de silence a été respectée ce lundi midi sur le campus santé de Rennes. L'enquête sur les circonstances de la mort se poursuit.

Une minute de silence respectée sur le campus Villejean à Rennes en hommage à l'étudiant en dentaire décédé
Une minute de silence respectée sur le campus Villejean à Rennes en hommage à l'étudiant en dentaire décédé © France 3 Bretagne - E. Pinault
C'est à 12h05, dans un hall bondé, qu'une minute de silence a été respectée sur le campus santé de Villejean à Rennes, en hommage à David, la jeune victime de 19 ans.

Les camarades les plus proches encore sous le choc ne parlent pas, les autres étudiants se sentent globalement très concernés.

durée de la vidéo: 01 min 54
Minute de silence en hommage à l'étudiant en dentaire décédé

Dès ce lundi matin, le président de l'Université Rennes 1 et la doyenne de la fac dentaire sont intervenus en début des cours pour revenir sur le drame qui a endeuillé la faculté d'odontologie.

Dimanche soir, l'Union Nationale des Etudiants en Chirurgie Dentaire (UNECD) a posté sur sa page facebook un communiqué exprimant ses condoléances à la famille du jeune homme, originaire de Saint-Grégoire.

 

Trouvé mort dimanche matin

C'est ce dimanche matin que le corps sans vie de l'étudiant avait été trouvé dans un camping de Pénestin (Morbihan). Il avait participé la veille au soir à une soirée dans ce camping dans le cadre d'un week-end d'intégration. 300 jeunes environ avait fait la fête très tard. 


Dimanche après-midi, une partie des étudiants avait rejoint Rennes à bord de deux cars. Ils avaient été accueillis à la faculté dentaire du centre-ville par le président de l'Université Rennes 1, des personnels médicaux universitaires, des enseignants et des parents.

"Aucune trace de coup suspect n'a été relevée" expliquait dimanche François Touron, le procureur de la république de Vannes. Ce lundi matin, il précise sans plus de commentaires que "l'enquête en recherche des causes de la mort se poursuit". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter