• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes-Monaco: 2-0, le match de référence?

Le tableau d'affichage du score à l'issue du match / © DAMIEN MEYER / AFP
Le tableau d'affichage du score à l'issue du match / © DAMIEN MEYER / AFP

Le Stade Rennais a pris rapidement l'avantage face aux monégasques à domicile, qui ont laissé Paul-Georges N'Tep s'exprimer. Mais la victoire est "collective" selon Montanier, qui voit "une partie complète". Les Rennais sont 4ème au classement de la Ligue1.

Par Stéphane Grammont

Il aura fallu 20 minutes à Paul-Georges N'Tep pour "tuer" le match. L'ailier gauche, international espoir, est à l'origine des deux buts qui hissé le Stade Rennais à la 4ème place de Ligue1. Sur son côté gauche, N'Tep débordait d'abord Raggi et décochait un centre que le malheureux Abdennour renvoyait dans ses propres filets (10e). Moins de dix minutes plus tard, il adressait un nouveau centre, travaillé, que Toivonen n'avait plus qu'à pousser devant lui (19e).

Pour Léornardo Jardim, l'entraîneur de Monaco, le n°7 du Stade Rennais a "gagné le match à lui tout seul en première mi-temps". "On a dit avant le match qu'il ne fallait pas que Ntep se retrouve en un-contre-un et on lui a permis de le faire" a-t-il analysé à la fin de la rencontre.

"C'est réducteur" lui répond indirectement Philippe Montanier, "c'est toujours difficile pour moi, même si Paul (Ntep) et d'autres ont fait des bons matches, de ressortir un joueur d'un collectif. Il a été décisif, les attaquants sont là pour faire ce travail-là".

La seconde mi-temps a été plus équilibrée, obligeant la défense à bien travailler, et a donné à Benoît Costil l'occasion de faire quelques arrêts décisifs. "C'est une partie complète, peut-être la plus complète depuis le début de saison" a analysé le coatch Rennais, satisfait de cette série de sept matchs invaincus. "Ce qui est appréciable, c'est le nombre de points. L'année dernière on en avait 18, là on en a 25, il y a une vraie progression" a-t-il indiqué.

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus