• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

A Rennes, piétons, vélos et deux-roues font les frais de la circulation en ville (infographie)

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE
© PHOTOPQR/LA MONTAGNE

A Rennes, les automobilistes restent majoritairement responsables des accidents sur la voie publique. Mais vélos et deux-roues motorisés font de plus en plus les frais de la circulation. Exemple avec les scooters et motos : ils représentent 1% des moyens de transport, mais le tiers des victimes.

Par Stéphane Grammont

Il y a eu 404 accidents corporels en 2012 sur le territoire de la ville de Rennes. Une hausse de 6% par rapport à l'année dernière. Et ce sont les vélos et les deux-roues qui en font les frais. On constate une augmentation des accidents dont sont victimes des cyclistes (78 victimes en 2012 pour 69 en 2011) et de leur gravité ; ainsi qu’à une augmentation des victimes circulant en deux roues motorisés cyclos et motos (30 % des victimes en 2012), mais une baisse de leur gravité.


Le ratio entre le mode de transport et le nombre de victimes peut être frappant. Les automobilistes restent majoritairement responsables de 58% des accidents. Si l'auto représente 40% des modes de transport, on y recense 36% des victimes. Le rapport est relativement équilibré. Il l'est beaucoup moins pour les deux-roues (scotters, mobylettes, motos): ils représentent 1 des modes de transport, mais 30% des victimes. 

Le vélo, 5% des rennais l'utilisent, et il concerne 17% des victimes. Être piéton n'est pas exempt de danger: la marche àn pied représente 37% des modes de transport, mais 16% des victimes étaient des piétons.

Le transport le plus sûr, c'est le bus. C'est 1% des victimes pour 17% des modes de transport!

Le nombre de blessés hospitalisés baisse de 18% cette année. Par contre, 5 accidents mortels sont à déplorer. C'est autant que l'année dernière.

Cette carte vous donnera les carrefours "chauds" de la ville: elle recense les accidents sur cinq ans.





Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus