• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Stunfest : dans la peau de M. Bison et Decapre

M. Bison et Decapre, deux personnages du jeu de combat Ultra Street Fighter IV
M. Bison et Decapre, deux personnages du jeu de combat Ultra Street Fighter IV

C'est l'un des moments les plus attendus du Stunfest : le tournoi sur Ultra Street Fighter IV. Les hostilités démarrent dimanche à 10h. Elise, Fabien et Bertrand font partie des 350 joueurs qui vont s'affronter toute la journée sur ce jeu vidéo de combat.

Par Emilie Colin

Le Stunfest bat son plein à Rennes. Ce samedi et depuis 11h30, le festival dédié au jeu vidéo affiche complet. 3000 personnes vont et jouent dans les allées, tandis qu'à l'entrée on annonce deux heures d'attente. Le tournoi d'Ultra Street Fighter prévu dimanche devrait    at attirer encore attirer bon nombre de spectateurs, vu la renommée de certains joueurs.

Preuve de son succès grandissant, le Stunfest a en effet été choisi par l'éditeur du célèbre jeu de combat comme une étape du Capcom Pro Tour. 350 joueurs se sont inscrits à la compétition. "C'est énorme" dit Elise l'une d'entre eux. La jeune fille de 21 ans s'est mise aux manettes ou plutôt au stick arcade il y a 5 ans, uniquement sur Ultra Street Fighter IV.


Je veux bien le jouer, pour le rendre encore plus beau (Elise, alias Haldoll)


Lorsqu'elle parle du personnage qu'elle a choisi, M. Bison, Elise ne tarit pas d'éloges : "Je suis tombée amoureuse de lui, c'est un sentiment. Je joue le jeu pour lui, j'ai envie de progresser avec lui." "C'est mon personnage du coeur" ajoute t-elle. M. Bison, le plus fort ? "Non, on ne l'a jamais vu gagner un tournoi. Mais de plus en plus de joueurs le choisissent car on est train de trouver la manière d'en faire le vainqueur." Ici elle ne mise pas sur une victoire car le niveau sera très élevé avec la participation de joueurs japonais ou coréens. Les festivals ou convention représentent une manière pour elle d'apprendre et de progresser. Son objectif est clair : devenir la meilleure avec son personnage.

Fabien alias LSW Daredebil, 31 ans, venu de Rouen sera Decapre. Lui joue depuis ses 6 ans, surtout à des jeux de baston ou de rôles. Il accroche beaucoup au style de son personnage : "à embrouilles" explique t-il "son but c'est de faire perdre sa garde à l'adversaire". Bertrand a aussi opté pour Street Fighter, et Decapre depuis quelques mois seulement, "C'est un personnage avec lequel on s'amuse bien. Son jeu ne repose pas sur le fait d'avoir de très longs combos (plusieurs coups enchaînés pour que l'adversaire ne puisse rien faire) ou de longues manips. C'est plus comment tu vas faire pour rentrer dans la tête de ton adversaire."

Redonner au jeu vidéo sa dimension collective

"Dans les jeux de combats, il n'y a rien de mieux que de voir la tête de son adversaire." résume Bertrand. A chaque conversation, cette notion de rencontres et de convivialité (même s'il y aura des larmes préviennent certains !) revient dans la bouche des joueurs venus au Stunfest. Pour la majorité d'entre eux, ce genre d'événement permet de renouer avec les origines du jeu vidéo, lorsque l'on jouait ensemble dans son salon, et à une époque ou internet n'en était qu'à ses balbutiements. Ici, on peut échanger, rencontrer ses idoles, comme Bob Lennon, un célèbre youtuber qui a crée un attroupement dès son apparition au Liberté, et croiser ses héros au détour de l'esplanade Charles de Gaulle...

De gauche à droite, Ibuki, Cody, Decapre, Juri...et on sèche pour la dernière... / © EC
De gauche à droite, Ibuki, Cody, Decapre, Juri...et on sèche pour la dernière... / © EC

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus