Les surveillants de prison toujours mobilisés en Bretagne

La mobilisation ne faiblit pas au sixième jour du mouvement de protestation des gardiens de prison, lancé après l'attaque de deux surveillants d'Alençon/Condé-sur-Sarthe mardi dernier par un détenu radicalisé, plusieurs établissements bretons ont été perturbés ou bloqués ce lundi.
 


À Rennes, 30 à 40 surveillants ont bloqué les accès de la prison des femmes. Ils étaient 80 également Rennes/Vezin, a rapporté Sophie Hautbois, de FO pénitentiaire. Même chose à Saint-Malo. Les surveillants de prison ont bloqué la maison d'arrêt dès 7h et se sont fait délogés peu après 10h, par les forces de l'ordre. 

De source syndicale, une rencontre était prévue ce lundi à Paris entre la direction de l'administration pénitentiaire et les organisations syndicales. D'autres actions devraient être menées dans les jours qui viennent. Dans la plupart des établissements, les parloirs sont maintenus pour les visiteurs. 
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité