Un an ferme pour les deux amis d'enfance qui avaient tenté de voler des câbles téléphoniques à La Dominelais

Publié le
Écrit par C.C-A (avec CB/PressPepper)

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné deux trentenaires qui avaient tenté de voler des câbles téléphoniques en novembre 2021. Ils avaient également subtilisé des engins de chantier à une entreprise à La Dominelais, en Ille-et-Vilaine.

Deux trentenaires ont écopé chacun d'une peine d'un an de prison ferme pour avoir tenté de voler des câbles téléphoniques appartenant à Orange, en novembre 2021. Le tribunal correctionnel de Rennes a rendu son jugement ce 27 octobre 2022. 

Le vol des câbles téléphoniques est "un phénomène d'ampleur depuis les années 2010, depuis la hausse du cours du cuivre, à tel point que la société Orange a été obligée d'investir des milliers d'euros pour développer un système qui fait remonter l'information quand une alarme s'allume" a précisé l'avocat de l'opérateur téléphonique, Me Olivier Méchinaud, lors de l'audience.

C'est dans ces circonstances que les gendarmes s'étaient déplacés sur la route départementale 52, à La Dominelais, en Ille-et-Vilaine, peu après 2h du matin, en novembre 2021. Ils avaient constaté "la présence d'un Manitou avec deux individus à bord". Les deux hommes avaient pris la fuite mais l'un d'eux, âgé de 36 ans, avait été arrêté. 

"392 abonnés privés de téléphone et d'internet"

Des trappes avaient été ouvertes pour "accéder aux câbles de téléphonie" et "tenter de les extraire" en utilisant des engins dérobés un peu plus tôt à une entreprise implantée juste à côté. A l'époque, "392 abonnés" Orange s'étaient retrouvés "privés de connexion pendant une semaine" suite à ces faits. 

Le deuxième prévenu, âgé de 35 ans et déjà condamné à vingt reprises, a pu être identifié grâce à... son téléphone : il avait, en effet, tenté de joindre son ami juste après l'interpellation de ce dernier au domicile duquel les gendarmes ont d'ailleurs découvert une "machine pour dénuder les câbles". Celui-ci - condamné à quatorze reprises - a indiqué faire "un peu de cuivre" mais a certifié n'avoir aucun lien avec cette tentative de vol de câbles.

Prison ferme

Il raconte avoir été "appelé pour soi-disant aller dépanner une tierce personne". "Quand je suis arrivé, a-t-il expliqué, il était déjà au volant de la grosse pelleteuse et m'a demandé de rester pour le guider".

Reste que le trentenaire a refusé de divulguer l'identité de ce mystérieux "ami d'ami". Selon lui, son ami - qui travaille dans un chantier d'insertion et avec qui il a déjà été condamné à de la prison pour "vol" - n'était en revanche "pas sur place"

Les avocats des deux hommes ont réclamé leur relaxe. Me Olivier Méchinaud, l'avocat d'Orange, a pour sa part chiffré le préjudice matériel et d'intervention à "près de 16.000 euros", en plus des "5.000 euros pour la désorganisation du service et l'atteinte à l'image" du fournisseur d'accès à internet. 

Conformément aux réquisitions du procureur de la République, le tribunal correctionnel de Rennes les a reconnus coupables. Les deux trentenaires, amis d'enfance, ont été condamnés à un an de prison ferme et devront verser 12.200 euros à Orange.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité