VIDEOS. "La Régalante ? Un régal !" Avis de cyclistes sur la véloroute entre le Mont Saint-Michel et Nantes

durée de la vidéo : 00h03mn58s
Elle a été inaugurée fin mars 2024 : la nouvelle véloroute surnommée la Régalante relie le Mont Saint-Michel et Nantes. 275 kilomètres de pistes cyclables (voies vertes et voies partagées) entre Normandie et Pays de la Loire. ©C. Wormser, C. Le Calvez, P. Lacotte / France 2

Elle a été inaugurée fin mars 2024 : la Régalante emprunte les Marches de Bretagne pour relier le Mont-Saint-Michel et Nantes. 275 kilomètres de voies vertes et voies partagées, champêtres et accessibles. Les cyclistes s'y régalent sous les premiers rayons de soleil printanier.

"C'est plat, on traverse la campagne, c'est reposant..." Attablé à l'ombre d'un chêne, Serge ne cache pas son plaisir. Avec sa femme et sa soeur, il vient de parcourir une quinzaine de kilomètres tout en douceur sur la voie verte au départ de Fougères.

"La Régalante ? Un régal !" sourit le jeune retraité en savourant son poulet frites. Le repas n'est pas des plus diététiques. Il n'est pas incompatible avec l'effort à fournir.

Dénivelé "subjectif"

La voie verte qui relie Fougères et Vitré -parcours que le trio veut effectuer dans un sens puis dans l'autre dans la journée- suit le tracé de l'ancienne ligne de chemin de fer. Le dénivelé est faible : pas plus de 146 mètres relevés entre Normandie et Pays de la Loire. "C'est cool, reconnaît Béatrice qui se remet en selle du haut de ses 60 ans. Je reprends en vélo électrique, ça va carrément !" 

Tout dépend en réalité de l'étape effectuée et du rythme. Du Mont Saint-Michel à Nantes, le périple des cyclistes peut se diviser en neuf étapes d'une quarantaine de kilomètres chacune.

Camille, elle, est partie de Nantes et a passé ses trois premières journées à rouler sous la pluie, elle ne cache pas son plaisir au moment de faire étape sous le soleil de Châtillon-en-Vendelais :  "J'avais lu que c'était assez plat, moi je trouve que ça monte et que ça descend pas mal quand même..." confie la trentenaire ravie de trouver un camping pour se doucher sans trop s'éloigner de son objectif.

Tourisme de proximité

Chacun son rythme, sa stratégie et son objectif. Philippe et Corinne, eux, viennent de Haute-Normandie et ambitionnent de rejoindre Nantes. En voisins et cyclistes avertis, ils ont décidé de faire toutes les étapes aller-retour : "Hier par exemple, on s'est arrêté à Fougères pour faire la partie Nord jusqu'à Maen-Roch à vélo puis revenir. On pose notre camping-car à un endroit et on avance comme ça par sauts de puce." Résultat : entre 60 et 70 kilomètres tous les jours et la découverte de paysages différents dans chaque sens.

Le couple n'en est pas à son premier périple avec cette formule "camping-car + vélo". "C'est un plaisir à moindre coût, on va vers ça avec le développement durable, les gens font à l'économie ! De toutes façons, ce genre d'activité, c'est l'avenir ! explique Philippe. Comme la crise est là, les gens vont partir de moins en moins loin. Et quand on regarde autour de nous, on s'aperçoit qu'y a plein de choses à faire ! Il suffit d'y aller !"

Lire aussi : La Bretagne, une destination qui a la cote pour le cyclotourisme

Une sorte de tourisme de proximité dont se réjouit le maire de Châtillon-en-Vendelais. La commune de 1.700 habitants se situe à mi-chemin entre Fougères et Vitré. Depuis que l'ancienne ligne de chemin de fer a été transformée en voie verte, randonneurs et cyclistes défilent et parfois s'arrêtent, ce qui a des retombées : "On a espoir d'avoir encore plus de monde à passer ! explique Jean-Luc Duvel. On espère des retombées pour nos commerces locaux : la guinguette, le camping mais aussi tous les commerces de bouche, les gîtes... C'est une chance cette Régalante pour notre commune. D'ailleurs, certains après s'y être baladés, ont décidé de venir y habiter !"

durée de la vidéo : 00h01mn50s
Le long de la Régalante, cette véloroute qui relie le Mont-Saint-Michel et Nantes, étape à Châtillon-en-Vendelais où les cyclistes peuvent trouver le gîte et le couvert. ©V. Chopin, C. Rousseau et P. Richard-Trémeau / France 3 Bretagne

La Régalante, longue de 275 kilomètres, emprunte les Marches de Bretagne, cette ancienne zone frontalière entre la Bretagne et la France où de nombreuses forteresses de tailles variées furent construites. S'y balader est aussi une façon de se replonger dans 1.500 ans d'Histoire.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité