Brest: après la pluie...

Retour à la normale à Brest après les pluies diluviennes de lundi. L'état de catastrophe naturelle va être demandé.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des précipitations record

Les sapeurs-pompiers ont réalisé plus de 300 interventions à la suite des fortes pluies qui se sont abattues lundi matin sur le Finistère. 
Météo-France a relevé 100 mm de précipitations sur la presqu'île de Crozon et 105 mm sur Brest Guipavas, des niveaux inédits depuis 1949, selon elle. Ces précipitations, tombées entre 05H00 et 12H30 environ, représentent "deux fois la pluie d'un mois d'octobre, tombée en l'espace de six heures", a précisé Météo-France.

L'état de catastrophe naturelle

Les maires des communes de l'agglomération de Brest ont l'intention de demander à l'Etat la reconnaissance de catastrophe naturelle, a indiqué la communauté urbaine de Brest.
L'épisode pluvieux a particulièrement touché l'agglomération brestoise, où les pompiers ont réalisé plus de 200 interventions, ainsi que les secteurs d'Audierne, Crozon et Plozevet.
La plupart des appels reçus par les services de secours concernaient des inondations de caves et de sous-sol de maisons d'habitation et de bâtiments industriels. 

Brest: le quartier de Kerinou touché

Voir le reportage du lundi 24 octobre