• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Job dating pour pourvoir 400 emplois à PSA Rennes

© Tess Raimbeau L'usine de PSA La Janais vue de l'extérieur
© Tess Raimbeau L'usine de PSA La Janais vue de l'extérieur

L'embauche de 400 CDD annoncée par le constructeur automobile il y a 15 jours sera l'occasion d'un grand job dating, mardi 31 janvier. Le site de La Janais, à côté de Rennes, avait été retenu pour assembler la Peugeot 5008. Sur les chaînes de production, tous les profils de candidats sont attendus. 

Par Myriam Thiébaut

On en sait plus sur le processus de recrutement de 400 nouveaux intérimaires par l'usine PSA La Janais. 

Les candidats à l'un des 400 postes d' "agents de construction automobile" sont invités à participer à une journée spéciale de recrutement rapide. Elle se tiendra dans les locaux de Rennes Métropole, à Rennes (métro Clémenceau), mardi 31 janvier. Mais avant toute chose, les prétendants doivent d'abord déposer leur candidature sur le site pole-emploi.fr, en répondant à l'offre 049QQYZ. Ceux qui n'ont pas accès à internet peuvent utiliser les ordinateurs des agences Pôle Emploi. Un vivier de 2000 candidatures est attendu. 

PSA La Janais a annoncé que le recrutement sera très ouvert. L'entreprise bénéficie d'un dispositif de formation spécifique fourni par différents organismes pour l'occasion.


UN DISPOSITIF DE FORMATION
Un important dispositif de formation va mis en place avec les entreprises de travail temporaire et les Ecoles métiers internes détaille la direction dans un communiqué. "Chaque futur intérimaire suivra un cursus allant de 100 à 200 heures de formation en fonction de ses acquis professionnels antérieurs. A l’issue d’une période pratique de deux mois, le salarié intérimaire pourra obtenir un Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM) « d’équipier autonome de production industrielle »".

Pour la formation et le recrutement, PSA travaille avec Pôle Emploi, l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), les entreprises de travail temporaire de l’agglomération rennaise et le FAFTT (Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire).
A noter: sur les 400 emplois intérimaires proposés, 100 seraient appelés à être pérennisés en CDI intérimaires.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus