La Bretagne compte 3 millions 355 000 habitants, c'est quasi 100 000 de plus en 6 ans. Mais la croissance n'est pas uniforme sur tout le territoire

Publié le
Écrit par Gilles Le Morvan
Illustration population Bretagne
Illustration population Bretagne © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Entre 2013 et 2019, la Bretagne a vu sa population s'accroître de près de 100 000 habitants. Quels sont les départements, et les villes qui gagnent... un peu, beaucoup... ou qui perdent en population ? Et pourquoi ? Quelle est la commune la moins peuplée de la région ? Voici ce que nous dit l'Insee.

Toujours plus de monde en Bretagne, mais la croissance galope un peu moins vite qu'avant. C'est en deux mots ce que nous dit l'Insee, l'Institut national de la statistique et des études économiques dans son dernier rapport sur la population et son évolution sur la période 2013/2019.  

Au 1er janvier 2019, la Bretagne comptait 3 354 854 habitants. C’est 96 000 de plus en 6 ans, soit une augmentation moyenne de 0,5% chaque année. C’est moins que sur la période précédente, 0,7% entre 2008 et 2013, et c’est un petit peu plus qu’au niveau national, 0,4%.

Des migrations d'actifs vers l'Ille-et-Vilaine, de retraités dans le Morbihan 

Entre 2013 et 2019, la population continue de progresser dans les quatre départements, mais la croissance est inégale.

"En fait, c'est le solde migratoire qui est à l'origine de l'augmentation de la population en Bretagne", explique Tristan Picard, chef du service statistiques à l'Insee Bretagne, puisque le solde naturel est négatif, il y a plus de décès que de naissances.  

Au jeu des migrations, c'est l'Ille-et-Vilaine, le grand gagnant, avec beaucoup d'actifs qui viennent travailler sur la métropole rennaise et le secteur de Saint-Malo.

"Dans le Morbihan, la croissance est également supérieure à la moyenne nationale. Mais, ici, ce sont plutôt des profils de retraités qui viennent s'installer sur le littoral", poursuit Tristan Picard

Dans les Côtes-d'Armor et le Finistère, l'arrivée de nouveaux habitants est beaucoup moins importante, ce qui explique une quasi-stagnation des chiffres de la population.

Statistiques au 1er janvier 2019

Lanester, Saint-Malo, Lannion en hausse, Saint-Brieuc en baisse

"Rennes, avec 220 488 habitants, est la commune la plus peuplée de la région, souligne aussi l'Insee, "suivie de Brest avec 139 926 habitants et Quimper avec 63 283 habitants."

Dans les communes de plus de 20 000 habitants, le regain démographique se confirme. Ainsi, la population augmente à Lanester, Saint-Malo et Lannion après plusieurs années de baisse. En revanche, à Saint-Brieuc, la population continue de décroître.  

Les communes situées autour des grands pôles profitent d'une dynamique positive. La croissance est particulièrement forte à Saint-Jacques-de-la-Lande (+ 2,9 %) en périphérie de Rennes et à Saint-Avé (+ 1,7 %) en périphérie de Vannes.

Et la commune la moins peuplée de Bretagne est … ?

Pour la petite histoire, la plus petite commune de Bretagne reste Loc-Envel, dans les Côtes-d'Armor, avec 67 habitants.

Dans le Morbihan, c'est Hoedic, 94 habitants, qui monte sur la plus haute marche du podium. En Ille-et-Vilaine, Bléruais, 102 habitants, et dans le Finistère, Trégarvan, 114 habitants.

Pour connaître l'évolution de la population dans votre commune, vous pouvez consulter le site de l'Insee.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.