Les boutiques Emmaüs autorisées à rouvrir, un soulagement pour les communautés

Les boutiques Emmaüs peuvent reprendre leurs activités. Pour l'association, c'est un soulagement car ce sont les magasins qui permettent les rentrées d'argent nécessaires à son fonctionnement. Toutes les communautés n'ouvriront pourtant pas en Bretagne, notamment dans les Côtes d'Armor. 

La salle des ventes d'Emmaüs à Hédé, en Ille-et-Vilaine
La salle des ventes d'Emmaüs à Hédé, en Ille-et-Vilaine © T. Bréhier - France Télévisions

Rennes, Hédé, Saint-Malo, La Gacilly, Quimper, les salles de ventes d'Emmaüs rouvrent leurs portes dans la région à partir de ce mercredi 14 avril, aux horaires et jours habituels ensuite selon les villes. Les préfectures ont en effet autorisé l'association à reprendre cette activité. Emmaüs avait sollicité les autorités et même écrit au Premier ministre Jean Castex pour l'interpeller sur les difficultés liées au confinement. 

Les structures Emmaüs peuvent être rattachées à l'article 28 du décret du 29 octobre 2020 modifié, comme structures proposant de "l'accueil des populations vulnérables et les activités en direction des publics en situation de précarité".

Une semaine sans activité, c'est 40 000 euros en moins pour les communautés de Hédé, Saint-Malo, et Rennes

Guerric Baranovsky, responsable des communautés Emmaüs de Rennes, Hédé, Saint-Malo

Pour les communautés Emmaüs, cette réouverture est un soulagement car les boutiques représentent la principale source de revenus. "L'enjeu financier est super important, on espère que nos clients seront au rendez-vous. On a besoin de ce soutien. Depuis une semaine, les compagnons se morfondaient un peu", souligne Guerric Baranovsky. 

Les communautés de Rennes, Hédé et Saint-Malo accueillent 80 personnes (hommes, femmes et quelques enfants), encadrés par 14 salariés. 18 salariés y travaillent également en insertion. 

Emmaüs à Vannes fermé pour cause de cas de coronavirus

Dans le pays de Vannes, les portes d'Emmaüs resteront finalement closes et les dons sont suspendus pour au moins une dizaine de jours. Dans un message sur les réseaux sociaux, la communauté explique en effet : "Nous vous avions annoncer avec bonheur la reprise des activités de la communauté. Malheureusement suite à des cas positifs, nous sommes au regret de vous annoncer la fermeture momentanée de la communauté Emmaüs Pays de Vanne."

Les Côtes d'Armor décident de ne pas ouvrir

Contacté, l'antenne d'Emmaüs des Côtes d'Armor qui héberge une soixantaine de personnes (et emploie six salariés) dit ne pas vouloir ouvrir, par mesure de précaution, au regard de la situation épidémique. Et même si cela occasionne des pertes. "En 2020, nous avons perdu 450 000 euros", rappelle Michel Petit, président de la communauté "mais nous préférons ne pas prendre de risques". 

Les salles de vente à Saint-Brieuc, Dinan et Lannion accueilleront à nouveau le public à la fin de ce troisième confinement. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société confinement santé covid-19