Ligue 1: Olivier Létang, Sylvain Armand et Grégory Lorenzi suspendus pour 4 matches après la polémique Brest-Rennes

Olvier Létang, président du Stade Rennais FC, est suspendu pour quatre matches de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Olvier Létang, président du Stade Rennais FC, est suspendu pour quatre matches de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Des dirigeants et cadres sportifs des clubs de Rennes et Brest ont été lourdement sanctionnés, mercredi, par la Commission de Discipline de la LFP. La polémique du but annulé à Brest coûte 4 matches de suspension à Olivier Létang, Sylvain Armand et Grégory Lorenzi.

Par Hélène Pédech

Six minutes de palabres. Six minutes de confurion. Six minutes pendant lesquelles le premier match de derby breton de la saison avait été interrompu. 

Ce 14 septembre, alors que les Rennais pensaient avoir ouvert le score à Brest à la 64e minute, leurs adversaires finistériens ont poussé l'arbitre international Clément Turpin à annuler le but. Refusant de reprendre le match, les Brestois l'avaient obligé à recourir à la VAR (assistance vidéo à l'arbitrage). Les images montraient l'attaquant rennais Jordan Siebatcheu pousser Castelletto qui s'effondrait alors sur son gardien. Le but, qui avait été attribué à Raphina, avait été finalement refusé. Le match s'était achevé sur un score nul (0-0).

 

 

Pressions sur l'arbitre



Le soir même, le président du Stade Rennais FC, Olivier Létang, était descendu au bord de la pelouse du stade Francis-le-Blé pour mettre la pression sur l'arbitre. Bien mal lui a pris. 

La Commission de Discipline de la LFP a dévoilé, mercredi soir, ses décisions. 

Olivier Létang écope de "quatre matches de suspension de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles." Le coordinateur sportif du Stade Rennais, Sylvain Armand, est lui aussi sanctionné avec quatre matches de suspension dont deux avec sursis. Même sanction pour son homologue brestois, Grégory Lorenzo.

Enfin, le milieu offensif brestois, Yoann Court est, lui, suspendu pour un match.

Ces sanctions prendront effet le 15 octobre.

 

Le Stade Rennais débouté



Parallèlement, le Stade rennais, qui avait déposé une réclamation après ce match a été débouté par la commission fédérale des arbitres. Le match nul entre les deux équipes va donc être homologué.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus