Ma rencontre avec Damien Seguin : l'art de croire que tout est possible

Publié le
Écrit par Marine Barnerias

Le navigateur Damien Seguin s'est prêté à l'exercice de l'entretien décalé des Rencontres complétement à l'ouest. Il est né sans main gauche mais rien ne la jamais arrêter d'entreprendre. Récit d'une rencontre drôle et vivifiante.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Après Guirec Soudée et Jean le Cam, j'avais envie de rencontrer un marin qui m'impressionne par sa détermination et son humour sans faille. 

Pourquoi reporter à deux mains ce que l'on peut faire à une main

Damien Seguin

C'est l'une des phrases que Damien aime placer au milieu d'une conversation, ça donne tout de suite le tempo. Damien est né sans main gauche et pourtant rien ne l'a jamais arrêté de rêver et d'oser entreprendre. 

Je lui ai proposé de venir à bord de mon bateau pour échanger et prendre un café. 

Il m'a répondu, sans hésiter et avec beaucoup d’humour «  Oui, mais tu me parles pas trop.. je ne suis pas du matin ! »   Le rendez-vous était lancé et le voici à Paimpol à 09h sur les pontons. Un bateau du début des années 60, cela change de son IMOCA mais il apprécie mon goût prononcé pour le détail et la décoration. "Bateau musée", c’est parfait mais si je quitte les pontons, je pense que mes bougies ne tiendront pas longtemps. 

Les projets les plus audacieux ont le droit d'exister

Damien n’a jamais considéré son handicap comme rédhibitoire ! Face à un obstacle on ne peut trouver que des solutions. Il a cette philosophie à terre, on peut donc imaginer qu’il partait avec un peu d’avance sur la ligne de départ du Vendée Globe face aux imprévus omniprésents de l’océan. Il a toujours trouver des aménagements lui permettant de naviguer et d’être performant en double comme en solitaire.

Après avoir brillé au Jo paralympique et sur le circuit des Class40, la logique voulait qu’il s’attaque au tour du monde en solitaire. Pour ce faire, il s’est adjoint les conseils techniques d’un expert en la matière en la personne de Jean Le Cam qui l’a aidé à mettre au point son bateau et transmis son expérience autour du monde. Un soutien précieux puisque depuis ses débuts dans la classe IMOCA, le skipper de Groupe Apicil ne cesse de surprendre,  démontrant par la même occasion qu’à force de volonté et d’intelligence, les projets les plus audacieux ont le droit d’exister !

C’est bien Damien qui incarne la phrase culte de MARK TWAIN : «  Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait  » . 

 Vous allez découvrir un homme qui souhaite continuer d’avancer pour lui et ses projets. Damien est dans l'action. Son franc parlé, son humour et son amour du large ne vous laisseront pas indifférents.       

Les rencontres complétement à l'ouest avec Damien Seguin ©Les films de traverse