Mais pourquoi le cimetière militaire américain breton est-il implanté... en Normandie ?

A l'approche du 80e anniversaire du Débarquement, les cérémonies de commémorations se multiplient dans plusieurs cimetières militaires. L’ambassadrice des Etats-Unis en France poursuit son parcours mémoriel et s’est rendue mercredi 17 avril dans l’un d’entre eux, à Saint-James. Il est un peu particulier car ce sont, pour la plupart, des soldats américains qui sont morts en Bretagne et enterrés en Normandie. On vous raconte l'histoire.

A l'approche du 80ème anniversaire de la Libération, l'ambassadrice des Etats-Unis en France, Denise Bauer, a débuté son parcours mémoriel et va rendre hommage aux soldats décédés sur le front de la 2ème Guerre Mondiale. Un moment qu'elle décrit comme "toujours incroyablement émouvant".

A lire aussi : Vidéo. Figure de la résistance bretonne, Célestin Perrigault est décédé

Mercredi 17 avril, elle a fait le déplacement au cimetière militaire américain de Montjoie Saint-Martin, tout près de la commune normande de Saint-James. "J'ai déjà visité ce cimetière et une des choses qui m'a frappée, c'est combien ces gens étaient jeunes, reprend-elle. Ils étaient vraiment dans la fleur de l'âge et ils se sont battus pour la démocratie et sont allés jusqu'au sacrifice. Comme vous le savez, la France a été notre première alliée. Nous avons partagé beaucoup de combats et la 2nde guerre mondiale était un des plus importants. Alors continuer ce chemin est très inspirant", conclut Denise Bauer. 

Des élus qui tardent à se décider

Pour les habitants des communes alentours, ce cimetière est un monument de grande importance. Ici, reposent 4410 soldats américains, pour la plupart morts sur le sol breton. Alors, pourquoi ce cimetière militaire américain se trouve implanté en Normandie ? Le site a été construit ici de manière provisoire en août 1944 après la libération de la région par la 8ème division d'infanterie américaine, et devait être ensuite emménagé sur la commune de Saint-Georges de Reintembault, à deux kilomètres d'ici, en Ille-et-Vilaine. Or, les élus brétiliens de l'époque ont tardé à se décider jusqu'à finir par abandonner le projet. Alors, les Américains ont décidé d'installer définitivement ce cimetière en Normandie.

C'est toujours incroyablement émouvant.

Denise Bauer

Ambassadrice des Etats-Unis en France

Après la guerre, les militaires dont les familles souhaitaient une inhumation à l'étranger furent regroupés vers 14 cimetières permanents. La France a concédé l'usage des terrains à perpétuité au gouvernement américain en témoignage de reconnaissance. Le cimetière de Saint-James fut inauguré officiellement le . La plupart des soldats qui reposent ici ont été tués pendant la libération de la Bretagne. Il est essentiel de maintenir le devoir de mémoire.

Cette visite commémorative s'inscrit dans le parcours mémoriel que Denise Bauer a entamé le mois dernier. Elle s’est d’ores et déjà rendue dans plusieurs cimetières militaires, un périple au cours duquel elle souhaite rappeler l’importance de l’amitié franco-américaine.

(avec Alexane Clochet)