• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les marches pour le climat sont maintenues en Bretagne

Annoncée depuis septembre, les marches pour le climat prévues le samedi 8 décembre, en France et à l'étranger, ont été hier soir sur la sellette. Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, a invité les organisateurs à y renoncer. En Bretagne, elles sont toutes maintenues.

Par M Thiébaut

Brest, Rennes, Saint-Brieuc, Lorient, Vannes, Concarneau, Quimper, Saint-Malo ... l'appel à manifester pour le climat n'a pas varié dans les villes bretonnes, sous la bannière "Climate Alarm".
Tandis que le mouvement des gilets jaunes n'a pas renoncé à un Acte IV pour sa mobilisation, et après les violences de samedi 1er décembre, le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, a "invité" hier soir les marcheurs pour le climat à se désister. "J'espère, et j'invite même les organisateurs à ne pas vouloir maintenir cette manifestation", a déclaré M. Castaner lors de son audition par la Commission des lois de l'Assemblée nationale.
Il n'a toutefois pas semblé fermer la porte à un maintien, ajoutant que si les organisateurs confirmaient la tenue du défilé, "nous discuterions avec eux des modalités de sécurisation".
Plus de 140 marches sont prévues samedi en France et à l'étranger, à l'appel de plus de 60 associations, "pour faire sonner l'alarme climatique". La date du 8 décembre avait été choisie car elle correspond au dernier week-end de négociation de la COP 24, la Conférence des parties sur le climat, qui se tient à Katowice en Pologne.
  

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Début de pénurie de carburant dans l'ouest breton

Les + Lus