• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Météo : juillet le mois de tous les records

© Thierry Bouilly
© Thierry Bouilly

Ce mois de juillet les températures ont souvent dépassé les maximales jamais enregistrées dans l'ouest. L'ensoleillement a rarement été aussi important et la pluie s'est faite rare. Conséquence la sécheresse s'étend en Bretagne et gagne le Finistère.
 

Par Maylen Villaverde


Dans un bilan climatique diffusé ce 2 août, Météo France confirme que le mois de juillet 2019 a été le mois de tous les records. Records de chaleur avec des températures maximales 2° à 4° supérieures aux normales, mais aussi record du déficit de pluie.  

A Rennes il a fait 40,1° le 23 juillet dernier. Une température qui n'avait jamais été enregistrée dans la capitale bretonne.

En moyenne le grand ouest n'a comptabilisé que 4 jours de pluie en juillet et certains secteurs accusent un déficit de 80% par rapport à la normale.
 


Conséquence directe: la sécheresse s'étend à toute la région.
 

Restrictions d'eau dans le Finistère


Le Finistère ne fait pas exception dans ce bilan du mois du juillet.
Ce vendredi 2 août le comité sécheresse du département du Finistère a décidé de la mise en place de restriction d'eau pour lutter contre le phénomène. Ces restrictions entreront en vigueur à partir du lundi 5 août 2019.

Le communiqué de presse des services de l'Etat expliquent:

" A ce jour, malgré les précipitations du début de semaine et les prévisions météorologiques de la semaine prochaine, plusieurs collectivités ont demandé une dérogation au respect du débit réservé réglementaire. Il a été décidé d’accorder ces dérogations une fois les interconnexions sollicitées à leur capacité maximale. Cette situation pourrait se produire dans les jours à venir. 
De plus, dans un souci de cohérence et d’économie de la ressource en eau, des mesures de restrictions des usages de l’eau entreront en vigueur sur le bassin versant concerné et le territoire desservi dès la prise de l’arrêté préfectoral octroyant les dérogations."

Les dérogations concerneront les secteurs du Pays Fouesnantais, de la Presqu’île de Crozon, de Morlaix Communauté , du syndicat d’eau de la Penzé et de celui de l’Horn.

Les restrictions des usages de l’eau concerneront les usages à caractère non économique (lavage des véhicules à domicile, remplissage des piscines privées, arrosage des espaces verts et des jardins, etc.).

Sur le reste du département, aucune mesure de restriction ne s’applique pour l’instant.
 

 

Crise sécheresse dans le sud de Ille-et-Vilaine


Dans le communiqué de presse diffusé ce vendredi 2 août la préfecture d'Ille et Vilaine annonce maintenir des restrictions d'eau et appelle à une conduite éco-responsable. Les services de l'Etat expliquent que le déficit pluviométrique dépasse 80 % en juillet sur une large fraction du département. En outre les fortes chaleurs ont entraîné une augmentation de la consommation d'eau et les prévisions météorologiques pour le troisième trimestres (d'août à octobre) privilégient un scénario sec.

"En raison d’un déficit pluviométrique conséquent et des fortes chaleurs des jours derniers, le bassin de la rive gauche de la Vilaine (Seiche et Semnon) correspondant à la plus grande partie sud du département est placé en état de « crise sécheresse » depuis le samedi 20 juillet, tandis que le nord-est du département (bassins hydrologiques du Couesnon et de la Vilaine amont) est maintenu en « alerte sécheresse ». Malgré les précipitations de ces derniers jours, la vigilance reste de crise : chacun est invité à économiser l’eau".

La préfecture a donc décidé de placer :

- en « crise sécheresse » le bassin hydrologique de la rive gauche de la Vilaine (Seiche et Semnon), soit 85 communes [arrêté du 19 juillet 2019, en vigueur jusqu’au 31 octobre 2019]. Cette zone s’étend de Martigné-Ferchaud, au sud-est, à Redon, au sud-ouest, et de Guichen, au nord-ouest, jusqu’à Etrelles.
- en « alerte sécheresse » les bassins hydrologiques du Couesnon et de la Vilaine amont, soit 94 communes [arrêté du 12 juillet 2019, en vigueur jusqu’au 31 octobre 2019]

- Les autres bassins (nord et ouest du département) restent en « vigilance sécheresse ».

Si dans le reste du département, aucune mesure de restriction ne s'applique pour l'heure, la préfecture appelle chacun à faire preuve de civisme et à adopter une conduite éco-responsable pour diminuer la consommation d’eau et éviter tout gaspillage. La préservation de la ressource en eau relève de la responsabilité de chacun. Économisons l’eau et privilégions notre consommation pour les besoins strictement essentiels.
 


 

Sur le même sujet

Interview d'Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Rennes

Les + Lus