Les législatives dans le Morbihan : un échantillon 100% majorité présidentielle

© A. Grall
© A. Grall

La République en Marche réalise un parcours sans faute dans les 6 circonscriptions du Morbihan. Certains sont d’anciens socialistes, un autre est simple « militant » non investi, un autre encore novice en politique : un échantillon représentatif de la majorité présidentielle.

Par Stéphane Grammont

C’est dans le Morbihan qu’a été élu le seul député breton directement au 1er tour. Il s’agit de Paul Molac, l’un des trois députés sortants du département, avec 54% des voix. Il a été candidat UDB, puis écologiste, enfin il a rejoint la République En Marche.

Premier tour des législatives : la réaction de Paul Molac


Les deux autres députés sortants sont réélus: le divers gauche Hervé Pellois (64% des voix), investi au tout dernier moment par LREM, et le socialiste Gwendall Rouillard (63,11% des voix), respectivement dans les circonscriptions de Vannes et Lorient.
 



D’autres sortants ont eu un destin moins souriant : il s’agit de Philippe Leray (LR), battu de peu par Jimmy Pahun, qui conforte son avance du 1er tour en recueillant 51,1% des voix.

Dans la circonscription de Pontivy, Nicole Le Peilh, candidate En Marche, recueille 66,1% des voix, face à la candidate de la France Insoumise, qui totalise 33,9% des voix. Elue municipale dans la commune de Baud et conseillère régionale, elle vient compléter la palette de profils des élus LREM dans le département.

A Hennebont, Jean-Michel Jacques va pouvoir ranger au placard sa blouse d’infirmier libéral. A 49 ans, il sera l’un des (vrais) novices de la nouvelle assemblée. Il a été élu avec 54,7% des voix face à Gwen le Nay (UDI), qui remporte 45,3% des voix.

Découvrez les résultats du 2ème tour des législatives dans le Morbihan


Hervé Pellois, LREM (Vannes, 1è) a 66 ans. Fils d’agriculteur, il est ingénieur agronome de profession. Il est élu député depuis 2012 sous l'étiquette divers gauche après avoir été exclu du Parti socialiste. Fervent défenseur du non cumul des mandats, il a mis fin à son mandat de conseiller général dès 2012 et à celui de maire de Saint-Avé en 2014. Il a été investi par En Marche ! quelques semaines avant le scrutin.

Nicole Le Peih, LREM (Pontivy, 3è) a 57 ans. Elle est agricultrice et chef d'entreprise. Elue municipale et communautaire à Baud depuis 2001, elle est aussi conseillère régionale et élue à la Chambre d’agriculture.

Paul Molac LREM (Ploërmel) a 55 ans. Il était professeur d'histoire-géographie, jusqu’à son investissement en politique. Il s'engage pour la première fois, aux législatives de 2012. Lors des élections régionales de 2015, il se présente sur la liste de Jean-Yves Le Drian et devient conseiller régional. Le 17 mars 2017, il déclare soutenir la candidature présidentielle d'Emmanuel Macron ; c’est le seul député breton élu au premier tour.

Gwendal Rouillard, LREM (Lorient, 5è) a 41 ans. Ce proche de Jean-Yves le Drian est député depuis 2011. Il était alors suppléant de Françoise Olivier-Coupeau décédée au cours de son mandat. Il est alors l'un des trois plus jeunes députés de la législature. Il se présente aux élections législatives de 2012 et est élu avec 62,35 % des voix. Il a aussi été le collaborateur parlementaire de Jean-Yves Le Drian puis a travaillé dans son cabinet à partir de 2007. Il annonce le 11 mai 2017 son départ du Parti socialiste et son ralliement à En Marche !

Jean-Michel Jacques LREM (Hennebont, 6è) a 49 ans. Novice en politique, inconnu sur la scène locale avant 2014 et son élection à la mairie de Brandérion, Jean-Michel Jacques fait partie de ces nouveaux visages, révélés par le phénomène Macron. Il a été commando marine et est aujourd’hui infirmier.

Jimmy Pahun ("militant" LREM) est un ancien skipper âgé de 55 ans. C'est un familier des médias dont il a été le consultant à plusieurs reprises et a participé à de nombreuses émissions sur son sport favori. Il a été aussi conseiller municipal à Pont-Louis. C'est un homme connaisseur du monde de la mer, sur laquelle il a navigué durant 32 ans, qui entre à l'Assemblée nationale.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

80km/h sur le réseau secondaire ?

Près de chez vous

Les + Lus