Covid 19 : la préfecture du Morbihan allège partiellement l'obligation du port du masque

Dans un arrêté pris ce mercredi 17 février, la préfecture du Morbihan a décidé de lever partiellement l’obligation du port du masque dans 3 communautés de communes du département. Les villes de 5 000 habitants ne sont pas concernées pour cette mesure.

Le port du masque contre le Covid-19 est déjà obligatoire ailleurs en Bretagne, ici par exemple à la Trinité-sur-mer (56)
Le port du masque contre le Covid-19 est déjà obligatoire ailleurs en Bretagne, ici par exemple à la Trinité-sur-mer (56) © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Le 5 février dernier, compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le port du masque avait été rendu obligatoire dans toutes les communes du département. Une mesure allégée ce mercredi 17 février dans 3 des 12 communautés de communes que compte le département après la publication d’un nouvel arrêté pris par le préfet du Morbihan. 

Si dans le département, le port du masque reste une obligation dans toutes les villes de plus de 5 000 habitants, la règle ne s’applique plus dans les communes plus petites des Communautés de communes de Questembert, Blavet Bellevue Océan et du Pays du Roi Morvan. 

Un taux d'incidence moyen à la baisse

La préfecture justifie cette décision par une diminution du taux d’incidence de la covid19 à la date du 15 février 2021 (88,01) par rapport à celui constaté le 4 février 2021 (117,26). Néanmoins, il précise que ce taux d’incidence "reste supérieur à 150 dans certains établissements publics de coopération intercommunale : Pontivy Communauté (160,50), Ploërmel communauté (163,80), De L’Oust à Brocéliande communauté (222,80)." La présence du variant sud-africain et/ou brésilien est également signalé sur une très grande partie du territoire.

Les autres règles à connaître

Dans son arrêté, la préfecture rappelle encore que le port du masque est obligatoire sur les marchés de plein air, et ce pendant toute la durée de l’événement ; aux abords, dans un rayon de 100 mètres, de tous les établissements d’enseignement et de formation du département y compris les lieux de restauration collective de 6h à 20h ; aux abords, dans un rayon de 100 mètres, de tous les établissements d’accueil collectif de mineurs du département sans hébergement de 6h à 20h ; aux abords, dans un rayon de 100 mètres, des gares routières, ferroviaires et maritimes, et tout lieu d’attente de transport en commun de 6h à 20h. 

Les personnes exemptes du porter le masque

Enfin, l’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus. En sont également exempté personnes pratiquant une activité sportive. Sont également exemptés les conducteurs de véhicule à deux-roues lors de leur déplacement.

Ces nouvelles mesures entrent en vigueur jusqu’au 8 mars 2021 inclus.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société