Grand froid : les animaux du parc de Branféré ont la chair de poule

Au parc animalier de Branféré, les soigneurs adaptent les soins à la suite du froid / © B. Le Borgne - France 3 Bretagne
Au parc animalier de Branféré, les soigneurs adaptent les soins à la suite du froid / © B. Le Borgne - France 3 Bretagne

Au Guerno, au parc animalier de Branféré, les soigneurs ont plus de travail à cause de la vague de froid. Certaines espèces sont très sensibles aux températures négatives et à la glace. Il faut les protéger, adapter leur alimentation. 

Par Emilie Colin

Une vague de froid touche le territoire. Alors que les humains s'emmitoufflent, les animaux doivent aussi s'adapter, surtout ceux des parcs animaliers. Au parc de Branféré, les soigneurs sont mobilisés afin d'adapter leurs soins pendant cette période. Leur vigilance est renforcée. Certains ne mettront pas un museau dehors, trop dangereux par exemple pour les girafes ou les hippopotames habitués à des climats plus chaud. 

Les girafes restent dans leur enclos en cas de grand froid / © B. Le Borgne - France 3 Bretagne
Les girafes restent dans leur enclos en cas de grand froid / © B. Le Borgne - France 3 Bretagne

Éviter le choc thermique


Pendant que certains se protègent grâce à leurs poils ou leurs plumes, d'autres moins bien pourvus doivent éviter les bobos, comme les gelures. Côté nourriture, la fréquence augmente, comme pour ceux habitués à trouver leur alimentation directement dans la nature. 

Vague de froid : le parc animalier de Branféré s'adapte
Un reportage de B. Le Borgne, P. Beaugey, D. Lefèbvre / avec François Godon, Soigneur animalier au Parc de Branféré - Vanessa Fretay, Vétérinaire au Parc de Branféré - Yves Philippot, Directeur technique et zoologique du Parc de Branféré











A lire aussi

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus