Librairies indépendantes : pourquoi la Bretagne les aime tant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Bazille .

Considérées comme non essentielles lors du confinement, les librairies indépendantes ont la côte en Bretagne. Ces havres de liberté fleurissent en ville comme en campagne. On en compte près de deux-cents dans la région, 4 ont été créées depuis le début de l'année.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ce 23 avril, en France, en Belgique et en Suisse, on fête les librairies indépendantes.

Leur vitalité et leur esprit libre. 

En Bretagne, rien qu'en 2021, seize nouvelles librairies ont vu le jour, contre sept les deux années précédentes. Lieux d'échanges, de partages, ces abris culturels aux antipodes des centres commerciaux géants ont le vent en poupe. Les habitués aiment leur proximité, la diversité des livres proposés et surtout les coups de cœur des libraires. 

Erwan Le Roux s'est installé à Ploemeur en plein centre bourg il y a 25 ans. Au fil du temps, il a su fidéliser des lecteurs en quête de conseils et de nouveaux horizons. 

Face à la concurrence des grands groupes et de la vente sur internet, le libraire a réussi à s'adapter notamment avec le "clic and collect" pendant le confinement par exemple. Il constate un engouement croissant. 

L'année dernière, on a eu une très forte hausse d'activité. Et ça continue. Les gens apprécient nos connaissances des livres, des auteurs, ils s'aperçoivent que ces relations humaines, ça a du sens

Erwan Le Roux, librairie "Sillage"

Dominique Bernardet lui a ouvert sa librairie à Lorient en mai dernier. Son envie était  ancienne et ne répondait pas comme pour beaucoup d'autres a un changement de vie. Pour financer son projet de 140 000 euros, il n'a pas eu le soutien des banques. Il a été accompagné en revanche par le Centre national du livre et l'Association pour le développement de la librairie indépendante.

Moins d'un an après son ouverture, sa librairie affiche déjà des résultats encourageants. Dominique a pu embaucher une libraire et depuis deux mois il se verse un salaire. Il s'interroge sur l'explosion du nombre de librairies. 

Une offre trop conséquente risquerait de fragiliser les commerces existants. Les gens n’achèteront pas deux fois plus de livres sous prétexte qu’il y a deux fois plus de librairies dans leur secteur selon lui.

Je me demande si cet engouement va perdurer. Si tout le monde ouvre une librairie ça peut devenir compliqué.

Dominique Bernardet, librairie "A la ligne"

Pour Marie-Cécile Grimault, de Livre et lecture en Bretagne, ces créations de librairies répondent à l’intérêt du public pour ces espaces conviviaux. En ville comme en milieu rural, c'est l'esprit des lieux qui est plébiscité. 

Les libraires ouvrent des horizons culturels différents des grandes surfaces. Ils organisent des animations, des rencontres avec des auteurs, des soirées contées. C'est cette originalité qui est recherchée

Marie-Cécile Grimault, Livre et lecture en Bretagne

Pour autant, la multiplication de ces nouvelles librairies ne doit pas cacher des difficultés de rémunération et de trésorerie. C'est bien la volonté farouche de ces amoureux des livres qui leur permet d'exister. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité