• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un Gilet jaune de Hennebont condamné à de la prison ferme à Nantes

L'acte VII des Gilets jaunes à Nantes / © PHOTOSPQR PRESSE OCEAN MAXPPP
L'acte VII des Gilets jaunes à Nantes / © PHOTOSPQR PRESSE OCEAN MAXPPP

Un Gilet jaune de Hennebont (Morbihan) a été condamné à cinq mois de prison ferme et à une interdiction temporaire de manifester, lundi, pour avoir jeté des projectiles sur les forces de l'ordre déployées samedi en marge de la manifestation nantaise.

Par SG​​​​​​​/GF (PressPepper)

Jonathan Nova, qui avait déjà pris part à deux manifestations des Gilets jaunes à Paris, n'a toutefois pas été immédiatement incarcéré à l'issue de l'audience. Il sera convoqué devant un juge d'application des peines (JAP) pour purger éventuellement cette peine en centre de semi-liberté ou avec un bracelet électronique.

Le procureur de la République avait demandé six mois d'emprisonnement ferme et une incarcération immédiate pour ce jeune homme de 32 ans, qui avait été retrouvé en possession de onze pierres dans son sac à dos. Des masques chirurgicaux, une paire de lunettes de piscine et une cagoule se trouvaient également à l'intérieur.
Le prévenu a au passage assuré qu'il n'était "pas venu en mode guerrier" sur Nantes, et qu'il avait "trouvé" son bouclier dans la rue. Ce jeune père de famille avait par ailleurs "oublié" d'enlever de son sac à dos, avant de partir d'Hennebont, les ballons de baudruche et la peinture appartenant à son enfant.

"Les ballons sont potentiellement des armes, certes non létales, pour arroser de peinture les forces de l'ordre", a rappelé pour sa part Me Annie Hupé, l'avocate des policiers. "Il fait partie des agitateurs, des Black Blocs et autres violents qu'on trouve en fin de manifestation", a abondé le procureur de la République.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

"L'odyssée des forçats de la mer" extrait

Les + Lus