Ligue 1 : le FC Lorient s'incline contre l'OGC Nice (0-1)

© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP

Le FC Lorient aurait pu s'extraire de la 20ème de Ligue 1 hier soir en cas de victoire face à l'OGC Nice mais les Bretons se sont inclinés sur le plus petit des scores (0-1).

Par France 3 Bretagne avec AFP

Bousculé par le FC Lorient, notamment en deuxième période, Nice aura eu la bonne idée de marquer sur sa première vraie - et presque seule - incursion dans la surface adverse : Wylan Cyprien, bien lancé à ras de terre par Arnaud Souquet, s'est emmené le ballon avant de frapper au premier poteau, trompant Benjamin Lecomte (0-1, 15e). 

Le reste du match, hormis une parade de Lecomte sur une frappe de Younes Belhanda (37e), a plutôt été à l'avantage des locaux. C'est tout d'abord Benjamin Moukandjo, de retour de la Coupe d'Afrique des Nations remportée avec le Cameroun, qui s'est trouvé dans une bonne position pour frapper mais qui a trop croisé son tir (22) avant que Sylvain Marveaux ne voie sa frappe du gauche à l'entrée de la surface frôler le poteau (28).

Un grand Yoan Cardinale

Menés à la pause, les Merlus rêvaient de rééditer l'exploit de renverser Nice comme ils l'ont fait début janvier en Coupe de France (2-1) mais Nice, même en infériorité numérique, a pu compter sur un très bon Yoan Cardinale.

Le portier s'est illustré par une double parade exceptionnelle sur une tête de Touré puis de François Bellugou. Cette dernière avait peut-être franchi la ligne mais le milieu défensif était de toute façon hors-jeu (55).

Cardinale a ensuite écoeuré Majeed Waris avec une bonne sortie dans les pieds du Ghanéen, seul face au but (79), avant de dévier sa tête d'une manchette au ras du poteau (89).

Entre temps, Waris a fait se lever le Moustoir qui a cru au but sur une frappe à la 84e mais c'est seulement le côté extérieur du petit filet qui a tremblé.
Pour Lorient, cette sixième défaite en 13 matches à domicile est une occasion de perdue de redresser la barre car les Merlus, toujours bons derniers, pouvaient abandonner la place symbolique de lanterne rouge à Bastia en cas de succès.

Avec ce premier succès à l'extérieur depuis fin novembre, qui lui permet d'atteindre 56 points, l'OGCN dépasse provisoirement le PSG, qui reçoit Toulouse dimanche, et montre qu'il faudra compter jusqu'au bout avec lui dans la lutte pour le titre puisque le leader monégasque n'est plus qu'à trois longueurs.

Les déclarations des coachs : 

Lucien Favre (entraîneur de Nice): "C'est bon à prendre. On se rappelle encore que c'était dur contre Lorient (lors de la phase aller), on pouvait perdre aussi chez nous, et là gagner à l'extérieur ça fait du bien. Et puis elle est bien méritée parce qu'à onze contre dix, il fallait tenir. On a puisé profond dans les énergies pour tenir, et c'était très très très dur, c'est pour ça que c'est d'autant plus mérité pour les dix qui sont restés sur le terrain. On a choisi de défendre à dix contre onze, contre une très bonne équipe au niveau offensif. C'est l'une des meilleures équipes de Ligue 1, au niveau offensif. On a bien contenu cette équipe. On a vu hier soir que c'est dur pour toutes les équipes avec Bastia-Monaco 1-1, donc c'est logique que ce soit dur pour nous. Ça fait du bien, oui."

Bernard Casoni (entraîneur de Lorient): "Le match a été cohérent, même la première mi-temps où on prend un but sur la première occasion. Après, on est allé de l'avant, on leur a posé des problèmes, on a essayé de les contourner. Déjà, c'est pas facile de récupérer le ballon contre eux, mais je pense qu'on les a poussés quand même dans leurs retranchements. Il y a des soirs où ça ne veut pas rentrer. Que voulez vous dire aux joueurs ? Ils ont tout tenté. On a vu des attitudes, on est allé chercher un adversaire qui était difficile à prendre aussi. C'est une équipe habile, on les a fait courir, on les a bousculés, mais ce n'était pas suffisant. Lundi il faudra relever la tête et repartir. On a montré qu'on était encore vivants. Il y avait un rapport de force, on n'a pas été loin de le gagner, mais ça n'a pas été suffisant. Il faut répéter les performances comme ça, on n'aura pas toujours Nice en face."

Sur le même sujet

Ker Foils fait voler les planches à voile

Près de chez vous

Les + Lus