Lorient : en cette fin d'année, la demande en fruits de mer ne faiblit pas

La langoustine, un des produits phares de la fin de l'année / © PHOTOPQR / LE TELEGRAMME
La langoustine, un des produits phares de la fin de l'année / © PHOTOPQR / LE TELEGRAMME

Ce sont les dernières criées de l'année au port de Kéroman, à Lorient, avec une affluence particulière avant les repas de la saint-Sylvestre. Malgré les prix, la demande ne faiblit pas.
 

Par Stéphane Grammont

"Les coquilles, c’est le seul article qui est vraiment à un prix correct, autrement la sole était trop cher, le saint-pierre également, donc j’ai ralenti tous les achats de poisson" raconte au petit matin Chantal Auffret, mareyeuse à Lorient.

À la criée, Jean-Pierre Le Nozaih le constate, "les prix sont multipliés entre deux et quatre fois par rapport au prix moyen sur l'année". Le responsable des ventes croise des "acheteurs fébriles", car les sommes en jeu sont plus importantes.
 
Lorient: ambiance aux dernières criées de l'année
Reportage: Arthur Conanec, Manon Hamiot

S'il y a affluence pour ces dernières criées de l'année, les mareyeurs font des choix, même si la langoustine reste à Lorient le produit phare.

Ce jeudi matin, les langoustines se négociaient entre 19 et 20 euros le kilo à la criée.  "Je trouvais que ça a baissé un tout petit peu par rapport à Noël, donc, j’ai fait une caisse, mais je n’étais pas venu pour la langoustine" témoigne Jean-Marc Kervarrec, mareyeur à Pluvigner, "je trouvais qu'elles étaient chères, même si la qualité est pas mal". 

Langoustines ou coquilles, il y aura donc des fruits de mer sur les tables du réveillon, même si d'ici au 31 décembre, les prix vont continuer de grimper.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus