Cet article date de plus de 3 ans

Lorient : les maisons Castors, témoins de la reconstruction après la guerre

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, des bâtisseurs œuvrent pour reconstruire leur maison, de leurs propres mains. On les appelle les Castors. À Lorient, une exposition retrace l'histoire de deux quartiers de la ville où les Castors ont oeuvré. 

Pendant une visite guidée à Lorient, présentation des photos d'archives des maisons Castors
Pendant une visite guidée à Lorient, présentation des photos d'archives des maisons Castors © France 3 Bretagne
Brest, Quimper, Carhaix, Saint-Pol-de-Léon, Lorient... Quel est le point commun entre ces villes bretonnes ? Elles ont toute leurs maisons Castors. Ce mouvement né après la Seconde guerre mondiale apparaît alors comme une alternative aux pouvoirs publics, concernant la reconstruction des logements. À Lorient, quatre ans de travaux sont menés par ces bâtisseurs, des habitants, sur leur temps libre. Le chantier implique la fabrication des parpaings, le tracé des routes, la tâche est colossale. 

60 ans après, une histoire toujours contée


La ville de Lorient propose jusqu'en mai 2018 une exposition, à l'hôtel Gabriel. Des visites sont également organisées dans le quartier de Kerolay, une manière d'honorer le travail des Castors mais aussi un idéal, celui de faire tomber les barrières sociales. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire environnement société seconde guerre mondiale histoire sorties et loisirs