Ploemeur : Aurélie sensibilise sur le handicap avec son tour de France à cheval

Amputée d’une jambe, à 33 ans, Aurélie Brihmat s’est lancée dans un tour de France à cheval pour faire parler du handicap. Une chevauchée de 6 mois et plus de 4 000 kilomètres. Ce mardi 18 juin, elle a passé la matinée auprès des enfants de l’école Jacques-Prévert à Ploemeur. 

 

Par Eric Nedjar

Arrivée avec un peu de retard pour cause d’averse dans la cour de l’école, Aurélie Brihmat a fait sensation auprès des enfants. 

Sur Booman sa monture, son fidèle Spy, un border Collie sagement couché dans son dos, et à ses côtés, depuis le premier jour, son père Bernard. 

Ploemeur est la 11ème étape de ce long tour de France à cheval des centres de rééducation dans lequel la jeune femme s’est lancée. 
 

Amputée d’une jambe à l’âge de 17 ans après avoir été renversée en scooter, ce périple est pour elle un nouveau défi lancé après de longues années passées à réapprendre à marcher. En se rendant à la rencontre de jeunes handicapés, accidentés comme elle, ou suite à une maladie, elle veut montrer que "même avec une jambe ou un bras en moins, on peut faire encore plein de belles choses. "
Rigaou de la Cure est un cheval camarguais de 13 ans prêté à Bernard pour accompagner sa fille Aurélie. / © E.N
Rigaou de la Cure est un cheval camarguais de 13 ans prêté à Bernard pour accompagner sa fille Aurélie. / © E.N

Dans les écoles, cette énergie, cet optimisme, Aurélie Brihmat veut les partager avec les enfants avec qui elle va passer toute la matinée. 

Une longue discussion au cours de laquelle elle va raconter, sans détour, son histoire. Celle d’un accident de la route et d’un délit de fuite qui aurait bien pu lui coûter la vie. 

Une voiture m’a fait une queue de poisson. Moi, pour l’éviter, j’ai donné un coup de guidon et j’ai tapé dans une barrière. Le chauffard ne s’est pas arrêté. Le plus grave ce n’est pas de faire une bêtise. C’est de ne pas l’assumer. 

Viennent ensuite les longs mois d’hospitalisation, de rééducation, sa nouvelle vie, ses" nouvelles  jambes". "Je peux tout faire à partir du moment où j’ai la prothèse adaptée" explique-t-elle, démonstration à la clé, aux enfants, "conduire, nager, monter à cheval, et même courir."
 
 
Au final, quand Aurélie Brihmat demandent aux enfants s’ils pensent qu’elle est différente depuis son accident, elle répond que non, qu’elle est toujours la même, et que c’est le regard des gens qui lui a changé. Et c’est pour changer ce regard justement, qu’elle vient à leur rencontre. 

Ce que je veux dire aux enfants, c’est vraiment que ce n’est pas si dramatique s’ils me regardent bizarrement. Je suis là pour répondre à toutes leurs questions pour que la fois d’après ils bloquent moins. 
 

Les enfants de l'école Jacques Prévert avaient beaucoup de questions à poser à Aurélie / © E.N
Les enfants de l'école Jacques Prévert avaient beaucoup de questions à poser à Aurélie / © E.N

Après cette matinée passée à l’école Jacques Prévert à Ploemeur, les cavaliers avait prévu de rallier Vannes pour y passer la nuit chez l’habitant. La jeune cavalière a su susciter autour d’elle un véritable élan de solidarité.

"Les lundis, on est dans les centres de rééducation, les mardis dans les écoles, et du mercredi au dimanche on est sur les petits chemins" explique Aurélie. "On part le matin chez des gens qui nous ont hébergés la veille, et on arrive chez d’autres personnes qui nous hébergent le soir suivant".
Aurélie, Booman et Fly / © E.N
Aurélie, Booman et Fly / © E.N

Reste que la route est encore longue pour aller jusqu'au bout de son rêve. Malgré le bel engouement que suscite le projet, il manque encore à la jeune femme 35 000 euros pour boucler le budget de cette belle aventure.

En faisant au plus juste et en espérant qu’il n’y ait pas de pépins.

Mais Aurélie Brihmat en a vu d’autres… Cette nouvelle difficulté, aucun doute, elle saura bien la surmonter.  

Pour suivre ou soutenir le périple d'Aurélie vous pouvez vous rendre sur son compte Instagram ou sur sa page Facebook
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus