• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : une cavalière handicapée sème l'espoir sur son tour de France des centres de rééducation

La cavalière handicapée Aurélie Brihmat lors de l'étape nîmoise de son tour de France des centres de rééducation / © Lucien Thelu, France 3 Occitanie
La cavalière handicapée Aurélie Brihmat lors de l'étape nîmoise de son tour de France des centres de rééducation / © Lucien Thelu, France 3 Occitanie

Aurélie Brihmat, amputée d'une jambe à 17 ans à la suite d'un accident de scooter, s'est lancée dans un tour de France à cheval de 21 centres de rééducation. De passage à Nîmes, elle a voulu montrer aux personnes atteintes d'un handicap moteur qu'elles aussi pouvaient surmonter des défis.

Par Valérie Luxey

Aurélie Brihmat, amputée d'une jambe à 17 ans à la suite d'un accident de scooter, s'est lancée dans un tour de France à cheval de 21 centres de rééducation, mais aussi d'écoles et de poney-clubs, avec l'association Handidream, qu'elle a créée. Elle était de passage à la polyclinique Kenval de Nîmes le 8 avril 2019.
 

Message d'espoir


L'occasion pour cette cavalière de montrer aux personnes atteintes d'un handicap moteur qu'il est possible de moralement se relever et de surmonter des défis. Son message est clair :
 

C'est de dire : regarde ! Je vais faire 4000 kilomètres à cheval, c'est complètement dingue ! Il y a des valides qui n'oseraient pas le faire, qui ne s'en sentiraient pas capables. Moi, j'ai un handicap et je le fais : ça veut dire qu'on peut continuer de rêver et d'avoir des projets complètement dingues, même avec un handicap.


Une association, Handidream :


Un discours accueilli avec espoir par les patients de la polyclinique Kenval. Pour ce périple hexagonal, Aurélie Brihmat est accompagnée de son père, de leurs deux chevaux et de leur chien. Sur le site internet de son association Handidream, elle a lancé un appel aux bénévoles et à toute personnes susceptible de les héberger ou de leur apporter un soutien logistique à chaque étape.


L'Occitanie, étape finale de son tour de France


Partie d'Aix-en-Provence il y a 10 jours, Aurélie Brihmat, après son passage à Nîmes, se rendra à l'école Josette Roucaute de Saint-Hilaire-de-Brethmas (Gard), puis à l'école Les Chazelles de Montrodat (Lozère), avant de revenir en Occitanie à la toute fin de son tour de France, dans 6 mois. En attendant, voici le reportage d'Eric Mangani et Lucien Thelu.
 
Gard : une cavalière handicapée sème l'espoir sur son tour de France des centres de rééducation
Aurélie Brihmat, amputée d'une jambe à 17 ans à la suite d'un accident de scooter, s'est lancée dans un tour de France à cheval de 21 centres de rééducation, mais aussi d'écoles et de poney-clubs, avec l'association Handidream, qu'elle a créée. Son objectif est de montrer aux personnes accidentées et atteintes d'un handicap moteur qu'on peut moralement se relever et surmonter des défis. Reportage lors de son passage à la polyclinique Kenval de Nîmes, avec aussi Jean Floch et Carole Despieuch, patients de la polyclinique Kenval. - France 3 Occitanie/Pays Gardois - Eric Mangani, Lucien Thelu

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus