Plouay (56) : fin du mouvement de grève chez Celtys

A l'issue de huit jours de grève, les salariés de l'entreprise Celtys dans le Morbihan ont mis fin à leur mouvement de blocage de leur entreprise. Un accord avec la direction a été trouvé afin d'améliorer les conditions de départ des personnes qui seront licenciées, avec une prime extra légale.

Durant une semaine, une cinquantaine des quelque 165 salariés de l'usine de plats cuisinés Celtys ont tenu la grève. Ils protestaient contre l'annonce récente d'un plan social qui devait supprimer 32 postes dans l'usine selon la direction. Les syndicats craignaient de leur coté que ce plan social ne concerne 50 postes.

Pour pousser la direction à ouvrir le dialogue sur le montant des primes de licenciement, les salariés en grève ont bloqué de vendredi à lundi soir les entrées de camions sur le site. Une tactique qui semble avoir porté ses fruits puisqu'un accord avec la direction a été trouvé pour améliorer les conditions de départ des personnes qui seront licenciées, avec une prime extra légale.

Les grévistes estimaient que les indemnités supra-légales de licenciement, (qui correspondent aux montants versés au delà du minimum légal du fait de certaines causes), fixées à 12 000 € étaient insuffisantes surtout au regard de la bonne santé du groupe LDC, dont Celtys est une filiale.

Le groupe LDC possède 10 sites en Bretagne, parmi lesquels six usines dans le Morbihan. Il fournit notamment les marques Marie, Maître Coq, Le Gaulois et Loué.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité