Depuis quelques semaines, la Bretagne compte un nouveau champion de France. Pour le moins atypique car Brieuc Cazouret a remporté le grand concours national d’éloquence funéraire. Le Morbihannais est maître de cérémonie de pompes funèbres, un métier méconnu qui souffre parfois d’a priori. Une profession de l’ombre que ce titre national permet de mettre en lumière.

Son quotidien peut sembler avoir la froideur du marbre et des fleurs artificielles...mais en réalité Brieuc Cazouret est un facilitateur d’émotions. Son métier : maître de cérémonie funéraire. "Moi, le jour J, ainsi que l'équipe mise en place, je suis chargé du bon déroulé de ces obsèques, tel que la famille l'a souhaité. Donc c'est vraiment de l'accompagnement. C'est un métier qui reste un métier de discrétion, c'est aussi une question d'attitude. Les mots ont également beaucoup d'importance", raconte-t-il.

Éloge funèbre du Général de Gaulle 

Des mots qui lui ont permis de remporter le concours national d’éloquence funéraire, en faisant l’éloge funèbre du Général de Gaulle : "Aujourd'hui comme demain, pour toujours et à jamais, vous êtes dans la mémoire des Français, mais encore plus désormais mon Général, vous êtes la mémoire de la France".

Une récompense qui permet aussi, pour lui comme pour ses collègues, de sortir ce métier de l’ombre : "C'est vrai que c'est un métier qui est méconnu. Les gens ne savent pas vraiment ce qu'on fait. Comme je leur dis, non je ne croque pas l'orteil du défunt ! Je suis plus là pour accompagner les familles suite à un décès", explique Agnès Pissarra, conseillère funéraire.

Et Brieuc ajoute : "On est leur porte-voix finalement, les passeurs de leurs émotions mais on n'est qu'un passeur, donc il faut de la justesse, presque une mise en musique, de la respiration, des intonations". 

On est leur porte-voix finalement, les passeurs de leurs émotions mais on n'est qu'un passeur, donc il faut de la justesse, presque une mise en musique, de la respiration, des intonations.

Brieuc Cazouret

champion de France d'éloquence funéraire

Après une carrière dans le milieu des banques et des assurances, Brieuc a choisi de se reconvertir dans ce métier il y a 4 ans. Adolescent, il avait été confronté à une série de deuils et avait observé cette profession avec fascination : "Pour moi, c'est le plus beau métier du monde, une façon de me sentir utile et de faire un métier qui a véritablement du sens. Et l'accompagnement qu'on offre aux familles aujourd'hui, ça me nourrit moi aussi, personnellement. Ça m'aide à avancer dans la vie. Donc quand on se lève le matin,ou qu'on se lève la nuit parfois aussi car notre métier c'est du 24h/24, et qu'on a la même énergie, on se dit qu'on est au bon endroit...au bon moment", conclut-il. 

L’année prochaine, Brieuc sera à son tour membre du jury, pour élire la meilleure oraison funèbre.

Avec Nicolas Corbard et Stéphane Izad

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité