Cet article date de plus de 8 ans

Le 14 juillet des militaires bretons de kaboul

Ils sont 26 officiers de Brest, Vannes ou Saint-Cyr sur une base américaine, parmi 500 officiers français venus faire de l'instruction auprès de l'armée afghane. Ils ont fêté le 4 juillet, l'Independance Day, à la mode US. Avec une pensée pour notre fête Nationale.
Certains décorent leur chambre de Gwen Ha Du révélateurs
Certains décorent leur chambre de Gwen Ha Du révélateurs © France3
Ils sont 26 au total à assurer une mission d'assistance aux côtés des Américains, sous mandat de l'ISAF (International Security Assistance Force). Un détachement français est ainsi inséré au sein d'une base américaine. C'est l'adjudant David, impressionné par les moyens des américains, qui en assure la logistique.

Autre breton, le major Jean, du 25ème RIMA de Vannes. Lui fait de l'instruction auprès des forces spéciales Afghanes sur des blindés américains. Des déplacements, de la surveillance... des missions qui ne sont pas sans danger. En 2009, le caporal Anthony Bodin, âgé de 22 ans et domicilié à Dinan, a été tué dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul.

De temps en temps, on arrive à se reconnaître, avec un Gwen-Ha-Du accroché à un mur


Le lieutenant-colonel Franck est le porte-parole des forces françaises sur l'aéroport de Kaboul. Mais à quelques jours du 14 juillet, en rencontrant notre confrère de France3 Centre Jean-Pierre Brusseau, il est aussi le porte-parole des militaires bretons de Kaboul.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
14 juillet armée