Cet article date de plus de 8 ans

Sous-marins nucléaires: ce qu'il y a sur l'Ile Longue

C'est l'un des sites stratégiques de la dissuasion nucléaire française, dont la construction sur la presqu'île de Crozon a été décidée en 1965 par le général de Gaulle. On y assure l'entretien des 4 sous-marins nucléaires, et on y stocke leur arsenal nucléaire.
Le site de l'Ile-Longue, d'un peu plus d' un kilomètre carré, abrite deux cales sèches pour accueillir les sous-matins nucléaires durant leur période d'entretien. Sur l'image aérienne ci-dessus, étonnamment détaillée, pas grand chose d'autres que des parkings et quelques bâtiments. Le poste de commandement y a un rôle principal: assurer la coordination des différents "maîtres d'oeuvres" qui interviennent sur les sous-marins. Parmi eux, la DCNS qui assure la maintenance, et qui emploie 650 personnes sur le site. C'est la direction de la qualité et de la sûreté du commandant de la base (COMILO) qui assure l'application des questions de sécurité.

Mais ce que l'on appelle communément l'Ile-Longue comprend un deuxième site, situé à 4 km de là. C'est le site de Guernevez, où vont être assemblées les missiles nucléaires. Sous l'autorité du commissariat à l'énergie atomique et du groupe EADS, 250 personnes relient la tête nucléaire à des éléments précédemment assemblés en Gironde. C'est ici que naissent véritablement les missiles qui vont équiper les sous-marins.
infographieileolongue title=
easel.ly

Un peu d'histoire


C'est en 1965 que le Général de Gaulle choisit de faire de l'Ile Longue le cœur de la dissuasion nucléaire tricolore. Le plus vaste chantier d'Europe va durer 5 ans. La France y construit la base qui servira d'abri aux fameux sous-marins nucléaires lanceurs d'engins capables de frapper partout sur la planète si le Président de la République estime les intérêts vitaux du pays menacés. 







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée sorties et loisirs