Législatives 2024. Quel est le lien entre Marion Maréchal, figure de l'extrême droite, et la Bretagne

L'ex numéro 2 de Reconquête a une influence certaine sur les cadors de son ancien parti en Bretagne. Ils annoncent ce jeudi 13 juin soutenir le rapprochement de Marion Maréchal avec le Rassemblement national pour une union des droites, prenant le risque de se mettre à dos Eric Zemmour et d'être exclu collectivement. Mais la nouvellement élue au Parlement européen, petite-fille de Jean-Marie Le Pen et amatrice de surf, a-t-elle une influence véritable dans la région ?

"On a le souhait de suivre Marion Maréchal et on est prêt à être exclus." Franck Chevrel est coordinateur régional de Reconquête pour la région Bretagne. À la suite de l'ex numéro deux de Reconquête - Eric Zemmour a annoncé l'exclusion de Marion Maréchal du parti - et pour "une indispensable union des droites", aucun candidat ne sera présenté aux élections législatives dans la région.

"Les enjeux dépassent les partis, annoncent les délégués départementaux de Reconquête en Bretagne dans un communiqué. La France a besoin d'un retour aux fondamentaux qui ont fait sa grandeur." Ils précisent que cette décision est prise avec "un immense respect pour Eric Zemmour et de sincères remerciements". Ce dernier ayant "ouvert la voie de la réconciliation de la droite".

Une précaution de leur part à l'adresse du chef de file de leur parti qui risque fortement de ne pas apprécier leur démarche.

"La Bretagne coule dans mes veines"

De l'influence sur les Bretons et les Bretonnes de Reconquête qui la suivent, c'est certain. Mais qu’en est-il de ses liens avec la Bretagne ? Son influence dans la région ? "Marion Maréchal n'a pas un petit lien avec la Bretagne, avance Franck Chevrel. C'est un lien important. Elle est très souvent dans le Morbihan."

On l'avait aussi aperçu sur une plage du coin, "en surfeuse du dimanche", dans un clip de campagne qui avait fait polémique sur les réseaux après un meeting à Carnac.

Dans un meeting en 2023 et sur les réseaux elle avait fait une déclaration d'amour aux Bretons et Bretonnes venus l'écouter :"La Bretagne coule dans mes veines, elle a été l'un des moteurs de mon engagement. On ne peut pas avoir d'amour pour sa grande patrie, la nation, sans amour de sa petite patrie, sa région.”

"Sur le marché, ils font leurs courses mais pas de politique"

La Bretagne, c'est avant tout un lien familial. Les Le Pen sont en effet originaires de la Trinité-sur-mer. Ils y ont toujours une demeure, une discrète longère de pêcheur typique dans le kreiz ker. Les locaux aperçoivent les différents membres de la famille dans les environs. Une famille connue mais qui ne fait pas de politique localement

"Ils sont chez eux en famille ici, nous explique un élu. Ils ne sortent pas spécialement. Quand on les croise sur le marché, ils font leurs courses mais pas de politique, pas de tractages ni de meeting."

À propos de Marine Le Pen, la tante de Marion Maréchal, Florent de Kersauson, une vieille connaissance de la famille, résumait dans un article du Monde que "la Trinité, c’est un endroit où elle n’est plus Marine Le Pen et où elle peut être seulement Marine". C'est sans doute aussi le cas pour Marion Maréchal qui est ici "peut-être seulement Marion".

Pas d'influence locale

D'autres élus évoquent avoir déjà croisé Marion Maréchal au restaurant, dans la rue. Mais toujours dans un cadre privé. "On entend peu parler d'elle dans le département. Si elle a des réseaux, ils sont discrets." Une influence locale minime à en croire les politiques du territoire.

Elle-même ne semble pas mettre, pour le moment, spécialement en avant ses attaches bretonnes même si elle semble prendre plaisir à venir faire des réunions publiques dans la région comme récemment à Carnac pour les élections européennes ou bien à l'époque où elle s'appelait encore Maréchal Le Pen dans les meetings du Front.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité