Vannes : le plus beau cadeau de Noël ? Retrouver son portable !

Le portable géolocalisé est retrouvé intact au commissariat de Vannes / © DR
Le portable géolocalisé est retrouvé intact au commissariat de Vannes / © DR

"C'est notre conte de Noël à nous" disent Eléonore et Aude, deux sœurs venues de la région parisienne pour Noël. Elles ont vécu une petite mésaventure qui s'est bien terminée. Après la perte de leur portable, elles arrivent à le géolocaliser. Il était bien gardé...au commissariat. 

Par La rédaction

Elles ont passé Noël à Vannes. Eléonore et Aude, deux sœurs venues de la région parisienne n'en reviennent toujours pas. Samedi 23 décembre, elles se baladent et profitent des illuminations. Au retour, elles finissent par découvrir que le portable de l'une d'elle a disparu. Elles refont tout leur parcours, en vain et "retournent" aussi leur chambre d'hôtel. Rien. Le téléphone continue pourtant de sonner, ce dont elles s'étonnent car en général lors d'un vol, il est éteint immédiatement. 

Remonter la piste


Les deux sœurs décident d'utiliser la géolocalisation du téléphone afin de le retrouver. Là, surprise, l'endroit indiqué se trouve entre la maison d'arrêt de Vannes et l'hôtel de police. "Sincèrement, on s'est dit que le téléphone était plutôt dans la maison d'arrêt." Les deux jeunes filles se rendent au commissariat et sont accueillies par des agents souriants. 

Le téléphone est ici. Il a été rapporté par trois jeunes. Il est intact, le permis de conduire et l'argent liquide toujours à l'intérieur de la pochette. Eléonore et Aude sont médusées : "à Paris, ça ne serait jamais arrivé." 

L'accueil et la bienveillance des Bretons n'est pas qu'une légende !


Dire merci


Les deux sœurs ont réussi à avoir les coordonnées de l'un des trois jeunes, dont un dénommé François. Elles ont essayé de les contacter et étaient même prêtes à donner une récompense à leurs anges-gardiens. Elles n'ont pas eu de retour. "On ne remerciera jamais assez ce François et ses amis.". Elles ont donc adressé des messages aux journaux et télévisions locales. "Le seul moyen finalement c'était de passer par les médias locaux".  Les deux filles ajoutent qu'elles ne sont pas prêtes d'oublier cette histoire, leur conte de Noël à elles. 



Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus