Le Trinitain, Patrice Carpentier directeur de la Golden Globe Race

Patrice Carpentier, directeur de la Golden Globe Race / © Philippe Beaugey - France 3 Bretagne
Patrice Carpentier, directeur de la Golden Globe Race / © Philippe Beaugey - France 3 Bretagne

La Golden Globe Race, c'est une course autour du monde, en solitaire sans escale, sans assistance technique, dont le départ sera donné des Sables-d'Olonne, le 1er juillet prochain. Patrice Carpentier, trinitain d'adoption et figure de la course au large, vient d'en être nommé directeur.

Par Krystell Veillard

C'est un nouveau rendez-vous dans le calendrier de la course au large, une nouvelle course, mais qui célèbre le premier tour du monde historique de Sir Robin Knox-Johnston, en solitaire et sans escale lors de la course du Golden Globe du Sunday Times en 1968-69, "l'âge d'or de la navigation en solitaire". Ce nouveau rendez-vous en juillet 2018, marquera le 50ème anniversaire de cette épopée. Selon Sir Robin Knox-Johnston "Je pense que cette Golden Globe Race est une idée magnifique. Pourquoi en rêver et ne jamais la réaliser. C'est un challenge qui a été crée pour accomplir ce rêve." 

Patrice Carpentier directeur de l'épreuve - anniversaire

Lui a bouclé cinq tours du monde et accumulé plus de 300 000 milles de navigation. Le directeur de la compétition, tout juste nommé, c'est le Trinitain  Patrice Carpentier, figure bien connue des pontons. Sa première course autour du monde, c'est la Whitbread en 1973 (Volvo Ocean Race aujourd'hui), mais, très vite, il est attiré par le solitaire et le Vendée Globe, auquel, il va participer à trois reprises, en 1989, en 2000 et 2004. Il gagnera d'ailleurs dans la catégorie des 50 pieds. Un de ses meilleurs souvenirs reste sa participation à la mini transat en 1991 et son arrivée après un démâtage dans la première étape.

Quand son ami, le navigateur Jean-Luc Van den Hedde, inscrit, lui propose de diriger cette course anniversaire, la Golden Globe Race, il n' a pas besoin de réfléchir très longtemps, ce genre de navigation, il connaît bien, dit-il "Faire respecter les règles de la courses, la préparation du matériel de sécurité, le respect du parcours, ça va être mon job"

Un tour du monde comme dans les années 60

Le départ de la course sera donné des Sables-d’Olonne le 1er juillet prochain. Pour la vingtaine de concurrents inscrits, de douze nationalités différentes, il s'agira de réaliser un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale, via les cinq grands caps et un retour jusqu’aux Sables-d’Olonne. L'enjeu de la compétition c'est de naviguer sur des voiliers similaires, à celui utilisé par Sir Robin lors de la première course mythique. Des bateaux de 32 à 36 pieds (9,75 – 10,97 mètres) conçus avant 1988, et possédant une quille longue avec un gouvernail attaché à cette quille. Cela signifie aussi de naviguer sans technologie moderne, ni aides à la navigation par satellite, comme autrefois. 

Le reportage à La Trinité-sur-mer (56) de Stéphane Izad et Philippe Beaugey

P. Carpentier, directeur de la Golden Globe Race
Le reportage à La Trinité-sur-mer (56) de Stéphane Izad et Philippe Beaugey interview : Patrice Carpentier, directeur de la Golden Globe Race

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus