Ploufragan (22) : un centre de tri de plus en plus performant

Ce samedi a été inauguré le centre de tri "Généris" de Ploufragan (22), en présence de Jean-Yves Le Drian. Un site innovant qui met l'accent sur la valorisation des déchets.

Le président de la région Bretagne Jean-Yves Le Drian a inauguré, ce samedi à Ploufragan (22), le centre de tri "Généris" du syndicat de traitement des déchets Kerval.

Le site costarmoricain existe depuis 2001 et a connu au fil du temps de nombreuses améliorations. Cette année : nouvel agrandissement des zones de stockage, redimensionnement des éléments de processus en perspective des nouvelles résines plastiques entrant dans les nouvelles consignes de tri (emballages de pots et barquettes, films).

Tri plus affiné

D'année en année, le tri est de plus en plus affiné, notamment en raison de l'automatisation du processus. Celle-ci permet de "passer d’un tri manuel à un travail de contrôle-qualité des matières par les agents de tri", note un communiqué de Généris.

Le "tri optique", mis en place dans ce centre, permet "d'aller toujours plus loin en matière de captation de nouvelles résines plastiques". Jean-Benoit Orveillon, directeur tri et économie circulaire Kerval Centre Armor, résume le principe : "Une rampe de détection détecte le type de matières présentes sur le tapis. Une rampe d'éjection va envoyer les produits dans les bonnes cases par éjection d'air comprimé".

Conjuguées à une meilleure connaissance des règles de tri de la part des citoyens, ces innovations ont permis de faire chuter le taux de refus (déchets ne pouvant être recyclés) de 11 % en 2002 à 7 % en 2013.


Reportage : J. Armand / C. Bazille / P. Nau
Ce samedi a été inauguré le centre de tri "Généris" de Ploufragan (22), en présence de Jean-Yves Le Drian. Un site innovant qui met l'accent sur la valorisation des déchets. Reportage : J. Armand / C. Bazille / P. Nau.

Valoriser

En toute logique, un tri plus affiné permet une meilleure valorisation des déchets. "On rentre dans un nouveau concept où l'on trie, on valorise et on vend les ressources", affirme Thierry Burlot, vice-président de la Région Bretagne chargé de l'environnement.

De fait, la vente des matières représentent 21 % des recettes du centre de tri.

Au total, le centre Généris trie les déchets de 440 000 habitants et possède une capacité annuelle de 38 000 tonnes.