Cet article date de plus de 3 ans

Les prénoms les plus donnés en Bretagne sont ?

L'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) vient de publier la liste des prénoms les plus donnés. En Bretagne, pour l'année 2016, Alice, Emma et Louise s'affichent en tête. Pour les garçons, à chaque département sa préférence. 
© IP3 PRESS/MAXPPP
L'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) publie les chiffres relatifs aux prénoms les plus données. Il s'agit du premier prénom, avec le nombre de naissances par prénom mais aussi par départements. À noter que les chiffres publiés ce mois de janvier 2018 concernent l'année 2016. Ce décalage est lié au traitement des données fournies par l'État civil. Au niveau national, Emma, Jade pour les filles, Jules et Gabriel pour les garçons arrivent en tête

Pour la Bretagne  


La Bretagne suit la tendance notamment du côté des filles, beaucoup moins du côté des garçons où chaque département affiche sa singularité. 



En 2015, Louise en haut de l'affiche


Cette année-là, 778 691 enfants voient le jour en France. En Bretagne, les prénoms les plus donnés sont alors Louise pour les filles, à l'unanimité dans les quatre départements. Du côté des garçons, pareil qu'en 2016, chaque département a son prénom préféré.

 
Les statistiques de l'INSEE remontent bien plus en arrière. Il est intéressant de noter que selon les époques, certains prénoms ont parfois été donnés le temps d'une décennie. De 1946 à 1957, Jean et Marie marquent la Bretagne. Viendront ensuite Philippe et Nathalie, puis Stéphane lesquels connaîtront un vrai succès dans la région. 

Les décodeurs du Monde ont réalisé des cartes interactives qui permettent de faire des comparaisons entre les différents territoires. Ces dernières montrent aussi une uniformité dans le choix des prénoms. 

La mode change plus rapidement


Baptiste Coulmont auteur de "Sociologie des prénoms" explique que la mode des prénoms change plus rapidement qu'avant. Contrairement au siècle dernier où un prénom pouvait durer dans le temps, les choses sont moins vraies maintenant. Pour la région, il note que dans les années 2000 un quart des enfants se voit attribuer un prénom breton, comme Bleuenn. Loïc et Gurvan qui sont très appréciés. 

La proportion de prénoms bretons grimpe dans les années 2000
La proportion de prénoms bretons grimpe dans les années 2000 © INSEE

Cette évolution va de pair avec celle de l'État civil qui jusque dans les années 60 était strict. Le choix du prénom reste soumis à des règles, pas toujours appréciées des parents. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société démographie