Quatre siècles plus tard, Louise de Quengo sera-t-elle inhumée à Tonquédec ?

Après la découverte de la dépouille de Louise de Quengo dans les fouilles du couvent des Jacobins à Rennes, on souhaite pouvoir l'inhummer dans sa commune d'origine, à Tonquédec. Mais l'affaire n'est pas si simple, rapporte Le Tregor.

Louise De Quengo passée au scanner
Louise De Quengo passée au scanner © Drac Bretagne
La découverte de la dépouille de Louise de Quengo dans un cercueil de plomb dans les fouilles du couvent des Jacobins a fait sensation. Le laboratoire de Toulouse qui a travaillé sur le corps, les objets et les vêtements trouvés a qualifié cette découverte d’exceptionnelle.

Il faut désormais songer à l’inhumation de Louise de Quengo, nous raconte LeTregor.fr. Sous l’hôtel, la Préfecture a refusé. Dans l’enclos paroissial, c’est la commune qui refus, car le cimetière a déménagé. Dans le cimetière municipal ? Pourquoi pas, faire à suivre. C’est le général qui, au nom de la famille, a demandé  au conseil municipal de Tonquédec  de statuer sur la possibilité d’inhumer Louise de Quengo.

Le frère de Louise de Quengo a acheté le château de Tonquédec en 1663.  Depuis, les descendants portent les deux noms, à l’instar du général Pierre de Quengo de Tonquédec, qui a demandé l’inhumation, ou encore l’acteur Guillaume de Tonquédec.##fr3r_https_disabled##


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
revue de web internet sorties et loisirs